Chaussures Specialized 2FO Cliplite

8.8
8,8/10

Une belle paire !

Chez Specialized, la chaussure 2FO existe depuis de nombreuses années. C’est un best-seller et la nouvelle Cliplite équipée du serrage micrométrique BOA représente désormais ce qu’il se fait de mieux dans la gamme. L’idée est de proposer un produit technique, polyvalent, performant et confortable… Un programme séduisant. J’ai eu l’occasion d’en porter une paire très régulièrement pendant six mois pour un test longue durée. Voilà ce que j’en ai pensé. 

Par Chris Caprin

Chaussures Specialized 2FO Cliplite

  • Prix : 225 euros
  • Poids : 870 g la paire (en taille 10/44)
  • Construction : tige en Mesh TPU renforcée, doublure en maille XPEL étanche, semelle extérieure avec crampons en gomme SlipNot, semelle intermédiaire en mousse EVA et semelle intérieure rigide Lollipop en composite nylon
  • Type de serrage : BOA
  • Coloris : black, oak et taupe/green
  • Tailles : du 36 au 49
  • Lien : www.specialized.com

Est-ce pertinent ?

Souvent, les personnes qui se mettent au VTTAE n’ont pas réellement conscience de l’importance que peut avoir une bonne paire de chaussures adaptées qui apporte confort, grip, rigidité, protection, mais aussi une souplesse suffisante et une semelle accrocheuse pour la marche. Et en lisant sa fiche technique, cette Specialized 2FO Cliplite haut de gamme semble vouloir cocher un maximum de cases.

Construite autour d’une semelle intermédiaire en mousse EVA matelassée, d’une empeigne soudée  robuste et d’une semelle rigide Lollipop en composite nylon, elle est censée protéger et maintenir le pied confortablement.

L’empeigne est à la fois légère, solide, sans aspérités, avec des soudures de grande qualité, alors que la doublure hydrophobe et légère en maille XPEL ne retient pas l’eau, tout en permettant un séchage rapide. Quant à la semelle extérieure, elle est composée de nombreux crampons au profil agressif en gomme SlipNot de 3e génération, qui sont censés lui offrir un grip de grande qualité sur les pédales, mais aussi en marchant.

Enfin, n’oublions pas les deux serrages micrométriques de type BOA qui permettent d’ajuster très facilement et au millimètre la chaussure à son pied, ainsi que les bords chanfreinés Landig Strip pour un enclenchement plus rapide des cales.

Qu’en est-il sur le terrain ?

Le concept Body Geometry de Specialized, qui aide à optimiser l’alignement de la hanche, du genou et du pied, permet de réduire le risque de blessure et les mauvaises postures qui peuvent engendrer crampes et autres tendinites. Ce n’est pas forcément quelque chose que l’on ressent à l’usage en tout-terrain où l’on est beaucoup moins statique que sur la route, mais c’est un petit plus non négligeable.

Et puis j’ai vraiment apprécié l’accroche de la semelle externe et la gomme tendre des crampons SlipNot. Toutes proportions gardées, on peut même dire que pour un modèle avec cales, la 2FO Cliplite se comporte presque comme une chaussure de rando… Je me suis vu passer des demi-journées avec, à rouler, marcher, piétiner et même courir un peu, tout cela sans avoir une seule fois mal aux pieds !

De plus, la tige en Mesh et TPU est plutôt solide et les renforts au niveau des orteils et du talon résistent très bien aux chocs et aux projections de pierres, sans pour autant s’abîmer. Et en dépit de son poids raisonnable, la 2FO Cliplite m’a semblé vraiment robuste et efficace en termes de protection. Une polyvalence qui lui permet d’être à l’aise sur tous les types de terrains… en pédalant comme en marchant.

De plus, le chaussant confortable et la semelle intermédiaire en mousse EVA viennent adoucir la rigidité de l’ensemble en offrant un compromis entre fermeté, absorption des chocs et confort.

Avec une paire de 2FO Cliplite aux pieds, on pourra donc pousser son VTTAE en mode “assistance à la marche” en bénéficiant d’un confort, d’un grip, d’une sensation de légèreté et d’une certaine souplesse de la semelle assez rares pour une chaussure de vélo.

Sans vraiment réfléchir et, surtout, sans me forcer du tout, j’ai donc utilisé cette paire de pompes très régulièrement pendant plus de six mois et elle m’a donné entière satisfaction. Seul petit défaut : une languette qui peut s’avérer blessante sur le haut lors des premières sorties (surtout à la marche). Mais l’avantage, c’est que ça ne dure pas. Une fois “rodée”, la 2FO Cliplite devient confortable à 100 %. Globalement, tout ceci est donc très positif.

Est-ce utile ?

Je me répète, mais ce n’est pas grave, je me suis toujours battu pour que le VTT, et désormais le VTTAE, soit pratiqué avec un équipement adapté… En effet, outre le casque obligatoire, pour ma part, des lunettes, une paire de gants longs, des genouillères et des chaussures appropriées doivent faire partie de l’équipement de base lorsque l’on pratique le vrai tout-terrain sur deux-roues. C’est le minimum si l’on souhaite être bien protégé en cas de chute. Et sur des chemins souvent hostiles (pierres, rochers, arbres, branches, racines…), celle-ci arrive malheureusement bien plus souvent qu’on ne l’imagine. C’est la raison pour laquelle – que l’on roule en pédales plates ou automatiques – une bonne paire de chaussures spécifiques est indispensable… En effet, les chocs sont nombreux, les appuis importants et si la chaussure n’est pas adaptée, qu’elle se déforme, il y a beaucoup plus de risques de se blesser.

Quelle durée de vie ?

La structure externe thermocollée est suffisamment robuste pour limiter les éventuelles déchirures dues aux projections de pierres et aux frottements contre les branches, les buissons et autres épineux. De plus, cette matière facilite également l’entretien, le séchage et le nettoyage… Surtout si l’on choisit le modèle noir, nettement moins fragile et salissant que le taupe/green. Quant aux crampons SlipNot, ils nous ont semblé assez costauds pour supporter l’agression des picots d’une pédale plate ou les pierres des sentiers sudistes. Vu l’état des chaussures après plus de six mois d’utilisation, je pense que les Specialized 2FO Cliplite ont passé haut la main le test de robustesse.

Ce qui peut progresser ?

L’excellente réputation des produits et accessoires Specialized est rarement prise en défaut… Et ici, avec la 2FO Cliplite, il n’y a pas grand-chose à jeter. On a là un produit très sérieux parfaitement adapté à la pratique du VTTAE et vraiment polyvalent.

Alors éventuellement, si l’on fait vraiment le difficile, on peut regretter l’absence d’une protection qui monte au niveau de la malléole comme c’est le cas sur certains modèles de la concurrence… En ce qui concerne les chocs et les frottements, surtout en VTTAE où l’on bouge beaucoup sur le vélo en montée, c’est toujours appréciable. Mais cela reste malgré tout un détail.

Vis-à-vis de la concurrence ?

Dans le même genre, on a d’abord la Scott SHR-ALP EVO à 169 euros. Très proche dans le concept, le poids et le confort, sa forme à l’avantage de protéger les malléoles.

Puis vient la Mavic XA Matryx à 180 euros. Elle possède de nombreuses aérations et des renforts au niveau des orteils et du talon. De plus, sa semelle externe offre de belles performances en termes de grip.

Dans la même catégorie également, on trouve la Shimano ME7 à 189 euros. Sa semelle externe signée Michelin est particulièrement adaptée à la marche. Une chaussure très confortable également.

Il y a aussi la Leatt DBX 4.0 à 119 euros, un modèle très sympa avec système QuickLace qui propose un rapport qualité/prix séduisant… Tout comme la Ride Concepts Transition à 179 euros, qui, avec sa finition exemplaire, sa protection en D3O et ses solutions techniques innovantes fait aussi partie des chaussures d’enduro mixtes les plus robustes. Dans l’ensemble, tous ces modèles sont moins chers que la Specialzed 2FO Cliplite… mais peut-être un peu moins perfectionnés.

Est-ce que ça les vaut ?

Oui. Seulement même si l’on a l’habitude de dire que la qualité se paye, là, il faut avouer que la facture est un poil salée… 225 euros, ça pique un peu ! Mais quand on sait qu’une chaussure de VTT avec cales coûte aujourd’hui en moyenne entre 150 et 200 euros la paire, on se dit finalement que la 2F0 Cliplite est dans la fourchette haute, certes, mais pas plus. Et au vu de la qualité du produit, de sa robustesse et de sa conception très technique (le BOA, ça se paye !), c’est cher, mais c’est à peu près justifié…

Conclusion
La Specialized 2FO Cliplite est une belle chaussure technique qui possède de nombreuses qualités. En termes de design, de polyvalence, de rigidité au pédalage, de confort et de protection, elle coche quasiment toutes les cases. Et en plus, elle possède l’un des meilleurs grips à la marche que j’ai rencontrés et se cale facilement sur les pédales. On a donc ici un produit très sérieux, parfaitement adapté à la pratique du VTTAE et si vous recherchez une paire de chaussures techniques, confortables, pratiques et légères, vous ne pourrez pas être déçu. Seul petit bémol, son prix de 225 euros… Car si ça les vaut, ce n’est quand même pas donné !
Protection ?
9
Pratique ?
9
Confortable ?
9.5
Durable ?
9.5
Abouti ?
9
Concurrentiel ?
8.5
Bon marché ?
7
Principales qualités
Technologie Body Geometry
Design
Robustesse
Légèreté
Confort
Grip
Excellente à la marche
Laçage BOA
Principal défaut
Pas de protection sur les malléoles
Languette un peu blessante (avant rodage)
Prix
8.8
8,8/10
  1. Bonjour Chris

    Des précisions sur la largeur de la chaussures ? C’est important pour les pieds larges. Pour ma part, dans la plupart des chaussures VTT le chaussant est trop étroit et j’ai des fourmis dans les pieds après quelques kilomètres et même les pieds gelés en dessous de 5°.
    J’ai finalement trouvé “chaussure à mon pied” (!) avec les Spécialized Rime qui ont un chaussant très large. Est ce le cas aussi de ce modèle ? C’est un élément important lors de l’achat

    1. Salut AC,
      Ayant plutôt le pied fin, c’est assez difficile pour moi de juger… Mais le chaussant est effectivement assez large.
      En tout cas, elles sont loin d’être étroite et super confortable !
      A +

  2. hum, 225€ ça pique pas qu’un peu ! Spécialized à pris le melon…
    Surtout avec ces semblants de crampons bons pour le bitume, l’absence de chaussettes pour éviter les intrusions de graviers et boue et, effectivement, la malléole à l’aire libre.
    Ça limite son usage et c’est dommage car elles ont l’air durable comme tous les produits specialized

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.