Présentation du Orbea Rise H

Le même… en aluminium et en plus abordable !

L’an dernier, Orbea nous avait présenté le Rise. Un VTT à assistance électrique avec cadre carbone, poids plume, petite batterie et motorisation Shimano EP8 RS plus douce. Pour 2022, la marque espagnole nous dévoile une version du Rise en aluminium, plus abordable financièrement, mais toujours basée sur le même concept, à savoir légèreté, polyvalence et assistance réduite. Un poil plus lourd, mais désormais équipé d’une batterie de 540 Wh, ce nouveau modèle a de quoi séduire le plus grand nombre. Avant un test approfondi, une petite présentation s’imposait…

Par Chris Caprin

Orbea Rise H

  • Usage trail et randonnée sportive
  • Roues de 29 pouces
  • Débattement 150 ou 140 AV/140 AR
  • Cadre en aluminium Hydro
  • Reach 450 mm et Stack 613 mm en taille M, offset (déport de fourche) 41 mm
  • Motorisation Shimano EP8 RS Concept 250 watts, 60 Nm
  • Batterie de 540 Wh (+ batterie additionnelle de 252 Wh en option à 499 euros)
  • Console et commande : Shimano E7000 et console E7000 sur les modèles H15 et H30
  • Modes d’assistance : 3 (Eco, Trail, Boost) sur deux profils différents, + assistance à la marche 
  • Système E-Tube téléchargable sur smartphone
  • Pneus Maxxis Dissector/Rekon EXO+ 29×2.40
  • 4 tailles (S, M, L, XL)
  • 3 modèles à 4 999, 5 799 et 6 799 €
  • Poids : 19 kg pour le H10 et 20 kg pour le H15 (fourche 36 en 150) et le H30 (sans pédales, en taille M)
  • Lien : www.orbea.com

Il y a maintenant plus de deux ans, Orbea s’est attelé à l’élaboration d’un projet impliquant à la fois les designers maison responsables de l’Occam et le motoriste Shimano. L’an dernier, cette collaboration a donné naissance au Rise, un VTTAE full carbone équipé d’un moteur EP8 RS aux performances revues légèrement à la baisse.

L’idée : proposer une assistance douce et naturelle qui se rapproche le plus possible des sensations de pédalage et de pilotage que l’on trouve sur un VTT classique. Ce système conforme aux spécifications demandées par Orbea a donné naissance au Rider Synergy Concept, une déclinaison du moteur Shimano EP8  qui passe de 85 Nm sur le modèle classique à seulement 60 Nm dans sa version RS.

Après avoir développé un cadre en carbone spécifique qui permettait d’offrir au consommateur un produit au poids et à l’autonomie plus que raisonnables parfaitement en accord avec la philosophie de cette motorisation particulière, Orbea s’est récemment investi dans la construction d’un modèle en aluminium hydroformé. Une excellente façon de démocratiser un Rise au succès prometteur en le déclinant dans une version plus abordable et presque aussi légère… Surtout si l’on précise qu’il est équipé d’une batterie intégrée de 540 Wh d’autonomie en lieu et place de la 360 que l’on trouvait sur le carbone !

Bref, avec un Rise H30 tout juste sous la barre des 5 000 euros et des 20 kilos, il y en aura désormais pour tous les goûts et pour toutes les bourses. A une époque où le prix des vélos en général et celui des VTTAE en particulier n’arrête pas de s’envoler en dépassant souvent les limites du raisonnable, il est plus que de bon ton de saluer l’effort d’Orbea pour essayer de ne pas dépasser les bornes.

La réalisation

C’est donc sur les bases de l’Occam, le fameux all mountain en 29 pouces de la marque, que les ingénieurs ont travaillé sur la version Hydro en aluminium du Rise, en tentant de rester le plus proche possible de leur projet initial. Tout cela en proposant une batterie de 540 Wh et en s’assurant que la répartition des masses soit la même que sur le carbone… Mais avec un cadre en aluminium hydroformé de 3,4 kg seulement, des tubes Triple Butted et une finition exceptionnelle grâce au procédé High Polish.

Au niveau visuel, avec son tube diagonal qui épouse au plus près les formes de la batterie, l’ensemble est particulièrement homogène et il faut vraiment y regarder à deux fois pour s’apercevoir que l’on n’est pas en face du même modèle en carbone… Comme si Orbea avait voulu nous faire oublier que nous avions affaire, primo, à un VTT à assistance électrique et secundo, à un cadre en aluminium. Quoi qu’il en soit, c’est vraiment réussi !

Sur le papier, au niveau de la géométrie, en taille M et avec une fourche Fox 36 de 150 mm de débattement, on se retrouve face à un VTTAE avec un angle de fourche de 65,5° et un angle de tube de selle à 76,5°, dont la hauteur de boîtier de pédalier est de 336 mm, la longueur des bases de 445 mm et l’empattement de 1 205 mm. De même, sur les trois modèles, on trouve un pédalier e-Thirteen avec plateau de 32 dents, l’idéal pour pouvoir bien mouliner en montée sur un VTTAE à assistance légère. Des caractéristiques identiques au Rise Carbon et c’est une bonne chose, tant ce petit all mountain (ou gros trail !) s’était révélé à l’essai un modèle de polyvalence très agréable à piloter dans toutes les conditions.

Rider Synergy Concept

Côté assistance, au programme, toujours une motorisation EP8 RS (pour Rider Synergy), développée en collaboration avec Shimano et dont la particularité est de ne fournir seulement 60 Nm de couple pour un maximum d’assistance situé à une cadence de pédalage entre 75 et 95 rpm. Encore une fois, on constate qu’au niveau du look comme au niveau du comportement moteur, Orbea met en avant le côté naturel au plus proche de celui d’un VTT sans assistance.

Dans un autre registre, la nouvelle batterie RS Range de type 21 700 (en lieu et place de la 18 650 du modèle en carbone), apporte une capacité de recharge après 500 cycles augmentée de 20 %, pour un poids de 2,7 kg et… 540 Wh d’autonomie !

A noter qu’un nouveau Range Extender de 252 Wh et 1,2 kilo est également disponible moyennant 499 euros – ce qui porte l’autonomie totale à près de 800 Wh – et que l’on a droit à un chargeur plus performant qui fonctionne à la fois en 4A (batterie principale) et en 2A (batterie additionnelle).

Enfin, contrairement aux différentes versions en carbone, sur les deux modèles H15 et H10 (les plus haut de gamme), le Rise Hydro est proposé d’origine avec une console Shimano E7000. Précisons également qu’il existe une interface possible entre l’EP8 RS et les différents displays Garmin. Ceci permet d’obtenir un maximum d’infos (niveau de batterie au pourcent près, mode d’assistance utilisé, vitesse, nombre de kilomètres parcourus, temps de roulage…) sur une montre ou une console de la marque.

A noter que sur tous les modèles, grâce au programme MyO, outre de nombreuses couleurs différentes, il est également possible de choisir entre une fourche Fox 36 en 150 mm de débattement ou une 34 en 140 (plus légère), un amortisseur Fox différent, une tige de selle OC MC20 avec plus ou moins de débattement (125, 150, 170), un pneu Maxxis Rekon, Dissector ou Assegai à l’avant et des freins Shimano XT sur les vélos qui sont équipés de composants plus bas de gamme.

La gamme

En plus des quatre versions Rise en carbone, bien entendu toujours au catalogue, la gamme se compose de trois modèles équipés du même cadre en aluminium, du même moteur EP8 RS et de la même batterie de 540 Wh. Une sacrée base où finalement, seuls les accessoires diffèrent.

Le H30 à 4 999 euros est le plus abordable et parvient à ne pas dépasser les 20 kilos en dépit de composants un peu moins prestigieux (fourche Marzocchi, freins Shimano M 6100, pas de console…).

Le H15 à 5 799 euros est certainement la meilleure affaire des trois (fourche Fox 36 Performance 150, amortisseur Fox Float X, accessoires et roues Race Face…), tout en affichant 20 kg également sur la balance.

Et puis il y a le H10 à 6 799 euros. Suspensions Fox Factory (fourche 34, amortisseur Float DPS), freins et transmission tout en Shimano XT et roues Race Face Turbine… L’ensemble pour 19 kilos, avouez que c’est tout de même sacrément bien joué !

  1. Salut,
    je doute qu’il y ai 21700 batteries/piles/accus dans la batterie 😉
    Ce sont certainement des batteries nouvelles génération 21700 (21mm en diametre et 70mm de long) en lieu et place des anciennnes 18650.
    La bise à vous…

      1. Désolé, mais la nouvelle batterie RS Range contient bien 21 700 cellules au lieu de 18 650 sur l’ancienne version. C’est ce que précise Orbea dans le dossier de presse et c’est donc ce que j’ai écrit… Je ne corrigerai donc rien jusqu’à nouvelle ordre !

          1. Eh ben dis donc, je ne pensais pas que c’était aussi grave… Après confirmation de la part d’Orbea, j’ai effectivement corrigé l’erreur dans le texte il y a maintenant plus d’un mois. C’est bon, je récupère ma dignité, là ? !

  2. Bonjour,
    J’arrive à comprendre le concept d’un vttae léger et le plus proche possible d’un vtt classique par son poids et son comportement.
    Mais un vttae de 19,20 kg plus léger que certains vttae classique de 1ou2 kg,(le mien fait 22,6kg vérifier avec 108 nm)
    Là j’avoue ne pas comprendre l’intérêt de ne pas avoir 85nm du moteur de base ?

    1. Toutafé.
      Un mode boost (85 nw) ne pése pas plus lourd et peux aider (Méme sur que 500 m)
      On nous prends pour des enfants ne sachant se controler 😉

  3. J‘avoue, une des annnonces le plus intéressants de de cette année! Beau, assez léger, autonomie suffisante je pense jusqu’à 3h de ride et prix encore raisonnable. Oui c’est bien joué!
    Je profite de remercier Chris pour tous les tests au top de cette année!

  4. Bonjour
    Je trouve Orbea vraiment sur la bonne voie !ils restent dans l’esprit du VTT,car je trouve que les vttae actuels s’en éloignent de plus en plus!mais bon il en faut pour tout les goûts

  5. même question que Patrick HATTIGER.
    bien que par limité par la batterie de 360Wh sur mon Rise M20, s’il y avait eu 540Wh, ça aurait été grand luxe !

  6. Moi, j’adore. Même si 60Nm, ce n’est pas énorme, mais sur un bike léger, c’est suffisant pour passer quasiment partout. A condition d’avoir un peu la caisse et d’aimer appuyer sur les pédales. Le concept d’assistance prend tout son sens. Et puis, 500 wh, c’est déjà bien correct, à condition de ne pas avoir à trainer un tank. Bel exploit.

    1. Bonjour,
      Bien d’accord avec toi,Arf !
      Il faut garder le prix en tête, un vélo de 20kg à 5000€, c’est Noël 🎅
      Le Levo à 22kg fait 13000€,et la plupart des VTTAE de ce poids sont entre 8000 et 10000€. ( Lapierre, Merida, Trek, Santa Claus…etc !

      J’ai eu un Moustache Race 9 avec cadre, roues et cintre carbone pendant un an, le vélo faisait 22kg sans les pédales. C’est vif, c’est sûr, mais rien à voir avec l’Orbea Rise M10 que j’ai testé il y a quelques semaines. 18 kg de pure maniabilité, un régal !
      4 kg en moins, c’est énorme de différence.
      De plus, vu le poids léger, même avec 60Nm de couple, j’ai réussi à grimper toutes les pentes raides de ma montagne.
      J’ai trouvé que le mode boost à 100%, correspondait au mode sport du Bosch.
      Et puis quel plaisir d’envoyer des nose turn facilement dans les épingles serrées.
      Faudra que je teste le Rise alu pour comparatif,mais ce ne sera pas avant le printemps.

  7. je trouve dommage de ne pas avoir conserver la petite batterie idéntique au carbone, je préfère largement faire des sorties plus courte mais ultra fun et rajouter l’extender si l’envie me prend. la on rajoute 600gr qui s’étale forcément sur l’avant du vélo ca doit jouer sur les sensation de maniabilité. le h15 à l’air top. un test terrain est-il prévu ? si c’est le cas hâte de le lire et voir la comparaison avec les modèles carbone sur le coté joueur qui est censé être l’intérêt 1er de ce type de vttae.

    1. Intox… Info : j’ai pesé moi-même le Rise H15 avec la Fox 36… 19,84 kg.
      En plus, d’origine, le H10 est monté avec une 34 plus légère !

  8. merci Chris pour cette présentation
    pour ma part et ca n engage que moi j aurai bien laissé le mp8 en 85nm
    ca n aurai pas changé le poids je pense
    c bien dommage pour une fois qu on reste dans des poids et des prix correct
    orbea pensé au vetetiste qui n on plus 30 ans et 85nm on est bien content de les avoir au cas ou
    ceci dit super vtt

  9. bonjour je viens d essayer le M20 en taille L et je mesure 1m72 pour 72 kg sur 40 km dans le très gras et 1100m de dénivelé il me restait 2 barrettes a l arrivée alors maintenant avec la sortie du rise H je ne sais plus si il faut que je reste sur un futur M10 ou un H10 pour une différence de 1.5kg et aussi une différence de prix ?

  10. Bonjour
    Tres beau reportage :je pense que je vais craquer pour le H30;toutefois pouvez vous m’indiquer si la batterie est démontable pour la charger sans etre a coté du vélo
    merci

  11. Je viens de recevoir il y a peu, mon H20 en taille M,nous l’avons pesé chez mon vélociste, il est à 18kg 800 (sans pédales). Je mesure 1,73m pour 73kg. Après quelques sorties, je peux dire que c’est une super machine c’est ce que je voulais et je ne me suis pas trompé. J’ai l’impression d’être encore sur mon Occam H20 de 2020, tellement il est maniable. J’ai calculé que sur mes parcours habituels ( dans le Haut-Doubs au pays de la saucisse..de Morteau) je peux faire 75kms et 1900m de dénivelé +,je coupe le moteur un peu et même dans les montées, ça le fait. J’ai comparé avec mon compagne qui avait un Bergamont équipé d’un moteur shimano EP8, lorsqu’elle était en mode Eco, côte à côte, en montée à vitesse égale, j’étais en mode trail, on voit bien la réduction de couple. Bref pour ceux qui hésitent, allez voir votre banquier et foncez !

  12. Bonjour,
    Quelles sont les différences entre le rise m20 2022 et le rise m20 2021 à part le prix ?
    (on trouve visiblement encore des 2021…)
    Merci à vous

    1. Salut !
      Pour l’instant, pas plus d’infos que ça sur les nouveaux carbone… Mais comme différence, on peut tabler sur une batterie de 540 Wh comme sur les alu. A +

  13. Bonjour Chris,
    merci pour tous tes tests, d’autant plus précieux en cette période où l’on ne peut essayer pratiquement aucun vélo.
    Je suis intéressé par l’orbea rise pour son côté Léger, agile, joueur,plus proche d’un vtt classique que les gros vttae.
    N’ayant pas la possibilité d’en essayer un ( en revanche je connais l’occam qui m’a bien plus), le seul frein est de savoir si le niveau d’ assistance est suffisant pour monter presque toutes les mêmes côtes qu’avec un vttae full power. Je ne cherche pas à monter particulièrement vite ( je ne roule pas avec d’autres vttae full) mais à étendre le terrain de jeu quand je vais en montagne , prendre quand même des montées bien raides. Je suis plutôt léger (68 kgs). Et j’aimerais avoir ton avis sur ses capacités en descente, en petit enduro..n’est-il pas trop limité par ses 140/150 mms. Je roule de façon assez propre, je ne cherche pas un vélo pour rouler très vite en descente défoncée mais de quoi ne pas être limité non plus..
    Merci.
    David

    1. Salut David,
      Vu ce que tu me dis, le Rise semble le VTTAE idéal pour toi…
      En plus, le comportement est proche de celui d’un VTT classique et avec un pilotage en finesse, le débattement est largement suffisant pour se faire plaisir en descente.
      Entre le débattement et la géométrie polyvalente, je ne pense pas que tu sois limité du tout. A +

  14. Salut Chris,

    J’ai fait le test hier d’un M20 modèle 2022 donc avec une batterie de 360Wh. Tu fais allusion à une éventuelle évolution de la batterie de 360Wh à 540Wh. Si cela devait se concrétiser, faut-il attendre les modèles 2023 pour en profiter ? Merci d’éclairer ma lanterne sur ce calage dans le temps de ces possibles évolutions.

    1. Il y a de fortes chances pour que l’autonomie de la batterie évolue aussi sur les carbones… Mais je n’ai aucune infos sur les futurs modèles…
      Au niveau de l’autonomie, de la facilité d’utilisation et des tarifs, je pense donc aujourd’hui que le meilleur plan, c’est le nouveau Rise en alu !

  15. bonjour
    concernant la motorisation, peut on considérer ep8000rs et e7000 semblables car délivrant le même couple de 60Nm.
    merci

    1. Salut !
      Ça s’en rapproche forcément, mais ce n’est pas tout à fait pareil…
      La cartographie du EP8 RS mis au point avec Orbea est différente, sans parler du poids plus réduit et des progrès réalisés sur la nouvelle motorisation.
      Globalement, il y a tout de même un peu moins de puissance en crête sur le RS et il faut davantage utiliser les grands pignons pour monter les passages très raides. A +

  16. merci pour cette réponse.
    je lis bien “moins de puissance en crête sur le RS”, donc consomme moins (évidemment c’est le but).

  17. Hello Chris, pas sur de bien comprendre la phrase sur le gain de 20% apres 500 cycles!?
    Il faut comprendre quoi?
    -que l’autonomie augmente de 20% apres 500cycles?
    -qu’elle se charge plus vite de 20% apres 500 cycles?
    Merci d’avance 😁

    1. Salut Michel,
      N’ayant pas encore eu l’occasion de tester le ILynx Trail et son nouveau moteur, difficile de se prononcer…
      La seule chose que je puisse dire pour t’aider, c’est que le Rise est aujourd’hui pour moi le VTT à assistance légère le plus réussi du marché.
      Globalement, c’est celui qui coche quasiment la totalité des cases !
      A +

  18. Bonjour Chris,
    Je ne trouve plus mon compte dans les vttae actuels, aujourd’hui le poids des vélos m enlève trop de plaisir, mais l assistance me permet de m amuser dans le D+. J ai peur d être limité avec le ep8rs, ma question est la suivante, est il possible de monter un moteur ep8 sur le cadre du rise à la place du ep8rs? Là, on aurait vraiment un missile entre les jambes que même les rotwild envieraient.
    Merci pour ton avis et merci pour la précision de tes ressentis dans tes articles

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.