Essai de la nouvelle console Bosch Nyon

8.6
8,6/10

Une console à la pointe de la technologie !?

Bosch est l’un des fabricants à la pointe du VTTAE. Les moteurs et les batteries ne cessent de progresser. Mais un 3ème composant est désormais indissociable du reste : l’interface électronique ! Il s’agit de la commande et de l’écran. Il y a encore tout juste quelques années, elles étaient toutes simples. Maintenant sur nos vélos, elles sont de plus en plus perfectionnées et adaptées aux différentes pratiques du vélo électrique. 

Pour ceux qui aiment l’aventure, la découverte, qui aiment également rouler avec un GPS pour s’orienter ou pour être guidé avec un maximum d’informations, Bosch a sorti une nouvelle console Nyon. C’est un véritable petit ordinateur de bord que l’on peut avoir sur son guidon.

Mais la performance est-elle au rendez-vous ? Correspond-elle à l’attente de nos pratiques sportives ? 

Pour y répondre, Nadine, habituée à rouler à VTTAE et avec une navigation embarquée sur un GPS, a testé cette Bosch Nyon sur le terrain…

Console Bosch Nyon

  • Ecran tactile couleur haute résolution de 3,2″ utilisable avec des gants, sous la pluie, dans la poussière / en format portrait
  • Commande déportée séparée ergonomique avec touches de navigation et de sélection
  • Connexion au monde numérique sans fil, par Bluetooth ou WiFi via eBike Connect
  • Navigation basée sur OpenStreetMap (OSM)
  • Planification des itinéraires et transfert vers Nyon
  • Navigation | Données sur les sorties, itinéraires, sur la condition physique | Analyse | Données sur l’état du système
  • Capacité de stockage de 8 Go
  • Fonction payante de création et de configuration des modes d’assistance
  • Fonction payante de verrouillage Lock (le retrait de Nyon désactive l’assistance au pédalage)
  • Port de charge USB avec sortie max. 5V, 1500 mA
  • Compatible eShift et ABS Bosch eBike
  • Position centrale sur le guidon ou sur la potence
  • Environ 200 g
  • Couleur : noire 
  • Prix : 349€
  • Lien : www.bosch-ebike.com

Est-ce pertinent ?

Les premières consoles étaient assez épurées. Le niveau de batterie était indiqué par des barrettes, les informations étaient sommaires et même parfois peu visibles.

Pour ce qui concerne la marque Bosch, la première “vraie” évolution fut la Nyon (1ère génération). Elle était intéressante dans ses fonctionnalités mais trop volumineuse au niveau du poste de pilotage pour une pratique sportive. Je n’ai jamais envisagé de l’installer par risque de l’endommager trop facilement lors d’une chute. Puis, une autre évolution fut la console Kiox. Elle a apporté de nouvelles fonctionnalités utiles au pilote. Cette console est une référence chez Bosch pour le VTTAE du fait de son ergonomie et de sa bonne intégration au poste de pilotage. C’est d’ailleurs avec celle-ci que je roule habituellement.

Mais pour barouder, pour découvrir par soi-même des nouveaux sentiers, pour s’orienter plus facilement, il est nécessaire pour certain (comme moi) d’avoir un GPS en plus d’une console classique (si on ne veut plus prendre de carte papier). Alors regrouper les 2 dans un même petit appareil, faciliter l’utilisation des applications topographiques et enfin interconnecter l’ensemble, en apportant encore de nouvelles fonctionnalités comme la prise en compte de la capacité de la batterie, tout ça semble plus que pertinent ! 

Est-ce pratique ?

L’installation de cette nouvelle Nyon est assez fastidieuse. En fonction de votre console d’origine, il faudra peut-être démonter le moteur pour changer les connectiques sauf si vous avez déjà une Kiox sur votre VTTAE car ce sont les mêmes. Il est donc préférable de le faire faire par un professionnel ! Il en profitera sûrement pour faire une mise à jour.

Ensuite, il faut choisir le positionnement de la console au niveau de la potence. Deux positions sont alors possibles (en avant du guidon ou au-dessus de la potence) mais pour nos pratiques sportives, il ne faut pas hésiter à choisir la deuxième. La console est bien moins exposée que sur l’avant du guidon.

Une fois installée, la prise en main est assez intuitive. Toutefois, il faut tout de même passer du temps pour tout paramétrer (connexion avec le téléphone, ordinateur, choix des écrans et paramétrage des données affichées, création du compte Bosch…). Pour cela, le site de Bosch donne beaucoup d’informations utiles, voire indispensables pour tout comprendre et faire les choses correctement.

Qu’en est-il sur le terrain ?

La mise en place et la prise en main effectuées, il ne reste plus qu’à l’exploiter ! 
Je ne vais pas développer ici l’ensemble des fonctionnalités qui sont assez communes entre une console et/ou un compteur connecté classique (vitesse, cadence, chrono, fréquence cardiaque…), et celles d’un GPS (navigation, altitude, dénivelé…), il n’y a rien d’original. Je vais plutôt m’attarder sur le fonctionnement propre à la Nyon et ce que cela apporte en plus d’un GPS ou d’une console classique.

Parmi ces nouvelles fonctionnalités spécifiques à la Nyon, trois me semblent importantes et intéressantes. Il y en a d’autres comme le graphisme de sa consommation, son couple ou encore le pourcentage de temps passé sur chaque mode lors de sa sortie mais pour moi, ce sont des informations accessoires.

Revenons donc à ces 3 fonctionnalités intéressantes :

Un mode GPS facilité et complété

En effet, pour simplifier la programmation de la navigation, Bosch s’est associé avec Komoot pour les données topographiques. 

Bien qu’il soit possible aussi de le faire sur le site Bosch mais à moindre mesure (c’est plutôt
orienté cyclotourisme), Bosch préconise de créer ou de télécharger une trace GPX d’un
parcours sur son compte Komott (via l’ordinateur ou le téléphone). Le parcours enregistré,
Komott donne des informations importantes comme la distance, le dénivelé et le niveau de
difficulté du parcours qui, je pense, sont toujours utiles à connaître pour bien préparer sa
sortie. 

Sans rien faire de plus (si vous avez bien paramétré vos comptes), la trace est transférée sur votre compte Bosch. Du coup, dès que vous allumez votre Nyon, elle se connecte avec votre téléphone ou votre ordinateur via Wifi ou Bluetooth pour faire une mise à jour. Le parcours est alors transmis sur la Nyon, il n’y a toujours rien à faire. Tout ceci est un peu long à écrire mais finalement, tout se fait sans vous en rendre compte. Il faut juste bien penser à connecter l’ensemble.

La Nyon se comporte alors comme un GPS avec un guidage sur la carte. Mais en plus d’un
simple guidage, elle vous informe sur votre consommation de batterie en fonction du mode
d’assistance utilisé. Elle vous indique à quel niveau de batterie vous serez à l’arrivée du parcours : dans le vert signifie au-dessus de 30 %, dans l’orange entre 30 et 15 % et dans le rouge en dessous de 15 %, voire 0 %. Dans ce dernier cas, elle vous conseille d’économiser un maximum ! 

Par contre petit bémol, si jamais votre topo emprunte sur Komoot un sentier non enregistré dans la base de données Bosch, la Nyon proposera un détour. C’est bien effectivement quand les sentiers n’existent plus ou qu’ils sont devenus impraticables. Par contre, si un ami vous a envoyé son tracé secret, le guidage ne vous y emmènera pas. 

Et si vous empruntez tout de même ce sentier secret (ou inexistant sur la carte de la Nyon),
du coup, la Nyon est en “panique”, il n’y a plus qu’un affichage vert avec une flèche. On perd
même temporairement l’affichage du parcours déjà effectué. La Nyon n’aime pas ça. Il faut
rejoindre un sentier référencé pour qu’elle puisse se recaler et recalculer l’itinéraire.

Proposition de parcours

L’autre option cette fois plus spécifique de la Nyon est de pouvoir proposer des parcours en
fonction de votre localisation et de votre destination. Le but est de s’affranchir du téléphone et de l’ordinateur.

Il faut définir son point de destination et sélectionner son type de parcours (le plus rapide,
découverte, ou MTB). 

Il en est de même si vous pensez à enregistrer votre géolocalisation (point de départ ou autre), la kiox pourra vous y ramener si nécessaire.


La Nyon propose alors un guidage avec les données préenregistrées en vous informant sur
le profil d’altitude (graphique d’altitude) ainsi que l’estimation de la consommation de sa batterie en fonction du mode d’assistance sélectionnée pour réaliser le parcours (comme précédemment).

J’ai testé cette fonctionnalité sur des lieux que je connaissais pour juger de la pertinence des
parcours proposés.  La Nyon m’a guidé sur des sentiers qui correspondaient à mes attentes
en mode MTB.  L’option est plus que correcte mais comme dans le paragraphe précédent, ne vous attendez pas à ce qu’elle vous propose le petit sentier secret de la région !

Affichage de déplacement

Une dernière option intéressante est l’affichage sur une carte des possibilités de déplacement en fonction des modes dans une zone géographique. Des renseignements utiles quand on voyage. Ce n’est pas très précis mais cela donne une bonne information générale en fonction du relief et de sa batterie.

Est-ce utile ?

C’est peut-être bien là le paragraphe le plus important ! Est-ce utile pour notre pratique ?! Je dirai que tout dépend de votre esprit d’aventure et de la maîtrise de la gestion de la batterie.

Cette nouvelle Nyon permet en quelque sorte de sécuriser votre sortie en tenant compte du terrain, du relief et de votre VAE. Il permet d’être plus serein par rapport à sa consommation et évite les mauvaises surprises.

C’est l’outil parfait pour tous ceux qui aiment barouder en suivi d’itinéraire mais qui n’aiment pas trop l’imprévu. Cependant, restez prudents. Une terrain boueux, le froid et d’autres paramètres provoquant une “surconsommation” ne peuvent pas être prévus par la Nyon. Je vous conseille donc de toujours garder une petite marge. Ce n’est qu’indicatif.

C’est également un outil intéressant pour exploiter au mieux son VTTAE lorsqu’on découvre une région sans avoir à préparer plus que ça sa sortie en amont ou en cas de changement de programme. Le guidage d’un point A à un point B en fonction du style de parcours souhaité est une fonctionnalité qui permet de profiter de sa journée sans avoir besoin de quoi que ce soit. 

Quelle durée de vie ?

Une mauvaise chute peut toujours arriver risquant de casser la Nyon qui est assez exposée si le vélo fait des tonneaux. C’est un risque qui est plus important (bien qu’il existe aussi) qu’avec une petite console mais les matériaux utilisés sont solides. La Nyon a une petite batterie indépendante rechargeable par câble micro USB. Elle permet de pouvoir la consulter sans le vélo mais la plupart des fonctions ne sont pas actives. A noter que cette batterie est de courte durée si la Nyon est consultée sans alimentation.

Qu’est ce qui peut progresser ?

Cette nouvelle Nyon est déjà bien aboutie, il faut le reconnaître. Cependant, quelques points pourraient être intéressants à améliorer à mon avis.

En ce qui concerne la connexion entre le téléphone et la Nyon, il est des fois assez long. Je n’ai pas trop compris pourquoi.

Au niveau de l’affichage, toutes les données sont clairement visibles (ce qui enchantera les porteurs de lunettes) mais en ce qui concerne la carte, les tracés des sentiers sont très fins et ne ressortent pas assez sur le fond de carte (sentiers blancs/fond de carte vert ou gris suivant le terrain).

Je trouve aussi dommage qu’il y ait une même couleur pour le tracé déjà effectué et celui que l’on doit suivre. On peut vite ne plus rien comprendre si jamais, on passe plusieurs fois en un même point.

Au niveau de la fonctionnalité, il faudrait une option pour choisir si on veut maintenir le parcours d’origine même si certains sentiers sont inexistants pour la Nyon (quitte à perdre les indications sur la batterie) ou si on veut choisir une modification de parcours pour n’emprunter que des sentiers officiels. C’est d’ailleurs pour ça que la distance et le dénivelé ne sont plus les mêmes des fois entre la trace originale et celle proposée par la Nyon. Cependant, cette remarque concerne peut être plus la base de données du site Bosch que la Nyon. 

Un autre point qui à mon avis sera plus compliqué pour Bosch serait de trouver un moyen de garder ses indications pour la consommation en suivi d’itinéraire quand on roule avec 2 batteries non connectées simultanément (une dans le sac à dos).

Niveau utilisation tactile, la navigation sur la carte se fait avec 2 doigts (déplacement dans tous les sens, zoomer, dézoomer), c’est bien mais si un des deux doigts n’est plus en contact, on bascule sur un autre écran et on perd notre recherche. Une petite option pour rester en mode carte serait utile.

De même, développer une compatibilité avec toutes les ceintures cardiaques modernes serait un plus. Seules certaines ceintures (Polar H7, Polar H10, Runtastic Heart Rate Combo Monitor, Wahoo TICKR et BerryKing Heartbeat) le sont actuellement.

Enfin, mettre un petit rebord de protection de moins d’un centimètre sur les bords et le haut de la Nyon la protégerait peut-être un peu plus en cas de grosse cascade.

Vis à vis de la concurrence ?

Il n’y a pas encore de concurrence directe avec la Nyon. Il existe bien sûr des GPS, des applications sur le téléphone mais aucun n’a d’interface avec le moteur Bosch et c’est là le gros avantage de la Nyon.

Par contre, cette dernière n’est pas encore au niveau d’un GPS dans son fonctionnement.

Par exemple, les recherches manuelles sur la carte ne sont pas évidentes ou encore l’absence d’échelle métrique ne permet pas d’estimer les distances. De même, quand elle est utilisée en absence de guidage, donc simplement comme un compteur, le parcours effectué s’affiche par des petits points bleus espacés qui ne sont pas très précis et évidents à lire.

Enfin, sur quelques sorties, l’ascension totale effectuée me semblait pas vraiment pertinente et était différente de mon GPS.

Est-ce que ça les vaut ?

La nouvelle console Nyon coûte 349 €. Son prix est donc supérieur à un simple GPS. Cependant ses fonctionnalités sont très intéressantes et utiles. Elle apporte un vrai plus en terme de sécurité si vous l’exploitez en mode guidage d’itinéraire !

On peut donc considérer que c’est une façon de “perfectionner” son VTTAE pour ceux qui en ont besoin. Personnellement, je ne connais pas d’autre appareil ou moyen d’avoir cette estimation de consommation par rapport au parcours programmé et à son propre VTTAE en “live”.

Vous pouvez partir et savoir de suite comment optimiser votre assistance pour arriver sans panne sèche.

De même, il fait froid, vous êtes plus fatigués, vous faites un petit détour par rapport au programme, l’estimation de la consommation est recalculée au fur et à mesure et vous pouvez vérifier en “live” si la journée se terminera bien !

Enfin, c’est de la très belle qualité et je pense que cet appareil va durer dans le temps. Des prochaines mises à jour permettront sûrement encore de l’améliorer. Elle ne devrait pas ne pas être obsolète pendant plusieurs années.


Mise à jour de dernière minute

Pour information, ça vient de sortir, en même temps que la parution de cet article, nous venons d’apprendre que Bosch dispose d’une nouvelle mise à jour pour la Nyon (et la Kiox).

Cette dernière permettrait de corriger certains points cités plus haut comme :

  • avoir une échelle métrique sur la carte,
  • permettre de suivre l’itinéraire initial,
  • améliorer la précision d’altitude.

et apporterait aussi des améliorations notables.

Comme cette information est tombée en dernière minute, je n’ai pas eu encore le temps de le vérifier sur le terrain mais par contre, cela confirme mon sentiment que la Nyon peut encore évoluer dans le temps avec de nouvelles mises à jour et que ce petit “ordinateur” de bord deviendra de plus en plus performant.

On vous détaillera toutes ces nouvelles informations d’ici peu de temps sur VTTAE.fr bien sûr !

Console Bosch Nyon
Conclusion
La Nyon 2ème génération est une belle avancée technologique dans le monde des consoles de VTTAE. Elle apporte de nombreuses informations utiles pour le pilotes en mixant un compteur perfectionné, une console et également un GPS. C'est bien cette dernière fonctionnalité qui la distingue des autres appareils car elle intègre les données de la motorisation avec le relief et bien d'autres paramètres. S'évader avec un VTTAE équipé d'une Nyon permet, de ce fait, de partir plus en sécurité sur des nouveaux parcours préenregistrés ou improvisés sur le terrain ! Il suffit juste de lui demander !
Pertinent ?
9
Pratique ?
7
Utile ?
9
Durable ?
9
Abouti ?
8
Concurrentiel ?
9.5
Bon marché ?
8.5
Principales qualités
Prise en compte de la consommation de la batterie
Alimentation directe sur la batterie du moteur
Écran haute définition en couleur
Utilisation intuitive
Guidage de qualité
Nombreuses fonctionnalités bien visibles sur l’écran et personnalisables
Compatible avec l'eShift
Option Lock : le retrait de l'ordinateur de bord désactivera l'assistance au pédalage
Un complément intelligent à un antivol mécanique
Option “mode de conduite individuel” : le paramétrage de la Nyon peut se faire pour plusieurs utilisateurs pour une même Nyon. Et chaque utilisateur peut créer et configurer ses propres modes de conduite.
Principaux défauts
Des options Lock et mode d’assistance personnalisées payantes (5.99 € et 9.99 €)
Position un peu exposée
Modification du parcours demandée sans indication (Plus dépendant de l’application Bosch que de la Nyon)
Pas d’échelle de distance sur la carte
Navigation tactile sur la carte pas optimale
Dénivelé parcouru pas très précis
8.6
8,6/10
  1. Bonjour,

    Merci pour ces infos, moi j’ai opté pour le kiox, et je suis content effectivement de la gestion du moteur et des infos disponibles (capteurs).
    Ensuite je trouve que c’est encore tres loin de ce que peut proposer un GPS ou un telephone avec OpenRunner et des cartes IGN
    Concernant le site Bosh pour l’édition d’un parcours, je trouve cela également loin de ce que peut proposer l’éditeur de OpenRunner.
    Je suis d’accord avec toi, avec le kiox 2021 également, les connexions avec le telephone sont parfois longues.
    Bref je trouve le Kiox et le Nyon super, mais en terme de navigation c’est plus pour de la balade aux alentours des villes que d’un vrai parcours VTT en mode découverte raid ou All mountain

    1. Salut, le site Bosch n’est effectivement pas très compatible avec une pratique de VTTAE sportif mais plus orienté cyclotouriste. Par contre, le partenariat Komoot/Bosch permet de remédier à ça. Et je te conseille de faire la mise à jour de ta Kiox car apparemment les problèmes de connexion seraient corrigés (c’était des pb de satellites). Au plaisir, Nadine

  2. Argggh! Nadine mon érroïne tu me fends le coeur 😄
    Je suis de de plus en plus souvent critique en vers vttae.
    J’etais pourtant 100% en phase avec tes test et analyses.
    J’ose pensais que comme d’habitude cet article relate bien ton avis.
    2 points me chagrinent particulièrement.
    Le dénivelé depuis 1 mois que je teste affiche 30% d’erreur sur les parcours de 2000D+ elle ajoute 600D+ ça mets un sacré coup à l’évaluation de nôtre effort passé et a venir sur un parcour.
    Pour un gps ,avec la précision de la position ça me semble la base.
    Le deuxième point le plus important suivre un itinéraire.
    Là c’est surréaliste, c’est complètement impossible sauf si effectivement elle connaît tout les chemins mais malheureusement il y en a énormément qu’elle ne connais pas et pas que des secrète.
    La preuve d’autres cartes les connaissent,même les carte ign.
    J’ai demandé au technicien bosch qui ne sachant pas me répondre on fait remontés ma demandes dont j’attend un retour.
    Je parles du fait que qu’en je souhaite lancer un parcours avec la nyon,malgré que le parcours soit correct sur le portail boch connect et sur ma nyon,lorsque je le lance la nyon le modifie et bien souvent de manière incompréhensible et pas que parcequ’elle ne connais pas des chemins.
    Pour tout le reste c’est un appareil fabuleux mais par pitié ce n’est pas un gps car elle n’est même pas capable d’afficher l’altitude et une trace.
    Pour faire mon critique je rajoute que la taille du point de position gros comme un terrain de tennis et la trace bleu à
    suivre de la largeur d’une nationale ne facilite le choix pour savoir quel chemins suivre arrivé à
    u Y entre 2 ou 3 singles .
    Alors 8.6/10 ça me semble cadeau.
    Ps:je suis au courant de la mise à jour et je l’ai faite mais pas tester en condition réelle mais ça ne change pas le fait qu’elle modifie déjà la trace originale à son simple lancement.

    1. Salut Lionel,
      moi aussi tu me fends un peu le coeur :). J’ai bien l’impression que tu n’as pas vraiment lu mon article car tout ce que tu “critiques” est mentionné dedans. De plus, l’annonce, ce jour, de la mise à jour semble corriger certains points dont nous parlons donc c’est en bonne voie (à vérifier effectivement).
      Par ailleurs, je ne dis pas que c’est à la hauteur d’un GPS justement mais cependant ça reprend, tout de même, certaines fonctions comme le guidage sur carte, tout en l’associant à d’autres fonctions. (Et oui, elle affiche l’altitude).
      Enfin pour en finir, effectivement, elle ne connait pas tous les sentiers mais elle en connait que Garmin (la référence pour moi en terme de GPS) ne connait pas et on peut également ne pas les avoir sur la carte IGN. Donc rien n’est parfait mais tout peut se corriger avec le temps.

      Pour moi, il y a certes quelques points négatifs mais par rapport à la concurrence, il n’y rien d’aussi évolué et en plus elle évoluera encore !
      Ps: utilises-tu Komoot pour les traces GPX car Bosch préconise plus ce logiciel que leur application?
      A+ Nadine

  3. Je suis d’accord avec le fait que la console est trop exposée, trop en avant du cintre, même dans le meilleur des cas.
    Je ne comprends pas le choix de Bosch, de faire une orientation exclusivement verticale. J’ai tendance à penser, qu’à ce prix là, une orientation panoramique aurait été plus agréable et judicieuse.
    Mais, ça doit être l’effet Tesla qui a “guidé” les ingénieurs allemand !! 🙂

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *