Sacoche Leatt Hydration Core 1.5

8.9
8,9/10

Elle fait le maximum !

Un sac à dos avec une poche à eau, c’est bien. Mais parfois, pour des sorties plus courtes et lorsqu’il fait chaud, une simple sacoche de petite taille fait largement l’affaire pour emmener l’essentiel… C’est le cas de l’Hydration Core 1.5 de chez Leatt que nous avons testée pendant les grandes chaleurs. Un produit compact, pratique et robuste. Voici en détail ce que nous en avons pensé.

Par Chris Caprin

Sacoche Leatt Hydration Core 1.5 (3L)

  • Usage : Enduro / VTTAE
  • Prix : 96,90 euros
  • Poids : 610 g (à vide)
  • Construction : matière extérieure Ultra-Lightweight, 2 grandes poches zippées + 2 petites sur la ceinture, compartiments outils et poche à eau séparés, ventilation AirLine sur le bas du dos et bande réfléchissante
  • Taille ceinture : XS/XXL
  • Capacités : 1,5 litre (3 litres pour la sacoche)
  • Coloris : graphite et dune
  • Lien : www.leatt.com

Est-ce pertinent ?

Cette version beaucoup plus compacte de la sacoche Leatt Core 2.0 conviendra à tous ceux qui ne souhaitent emporter que le strict minimum pour leur sortie VTT. Spécialement en été où l’on transpirera forcément moins du dos qu’avec un sac traditionnel… La poche à eau d’un litre et demi possède une bonne ergonomie et se glisse facilement dans son compartiment. Le tuyau se fixe aussi bien du côté gauche que du côté droit et la valve, tout comme l’orifice de remplissage, sont bien étanches.

C’est à mon avis la plus compacte des sacoches combo outils/hydratation et si l’on ne souhaite pas s’encombrer d’un bidon, l’Hydration Leatt Core 1.5 est certainement celle des systèmes accrochés à la taille qui prend le moins de place.

De plus, son format réduit et son encombrement mini en font également une ceinture idéale pour la course à pied.

Qu’en est-il sur le terrain ?

Le gros point positif, c’est que cette sacoche est particulièrement confortable. On ne la sent quasiment pas et au bout de quelques kilomètres, on l’oublie complètement. Moi qui est l’habitude d’utiliser très régulièrement ce genre de sacoche, j’ai trouvé l’ergonomie, l’encombrement et le système d’aération particulièrement réussis.

De plus, une fois la ceinture ajustée convenablement à sa taille et les sangles pliées et rangées dans leur petit emplacement, rien ne dépasse. De plus, elle reste bien en place autour des reins, même quand on se fait secouer en descente et que l’on doit être mobile sur le vélo. L’ensemble ne se balade pas et ça, c’est appréciable.

L’Hydration Core 1.5 est aussi très pratique à utiliser, avec un encombrement et un poids réduits, mais également un accès facile au tuyau de la poche d’hydratation. Et puis même si le compartiment principal n’est pas non plus d’un volume extraordinaire, il y a largement la place pour y loger un multi-outils, une chambre à air, une petite pompe, le smartphone et la barre énergétique qui va bien !

Je conseille cependant de ne pas mettre plus d’un litre dans la poche à eau. Au niveau du confort, de l’encombrement et du remplissage en général, c’est mieux. Sinon, rien à dire…

D’ailleurs, depuis que je l’ai reçue, je l’utilise plusieurs fois par semaine à l’occasion de mes sorties de tests de moins de deux heures et je la trouve parfaitement à mon goût. Elle est en tout cas largement aussi pratique et un peu moins encombrante que la Camelbak que j’utilise habituellement. Et venant de moi, c’est un compliment !

Est-ce utile ?

En dépit de son tarif assez élevé – justifié par la qualité et la finition du produit –, c’est un bon investissement qui permet d’avoir un deuxième sac pour l’été. C’est la sacoche idéale pour les sorties courtes où l’on n’a pas besoin d’emmener beaucoup d’eau et où l’on peut se contenter de transporter le minimum. C’est en tout cas le genre de produit technique qui me convient tout à fait… Surtout avec son côté trois-en-un (sacoche à outils, poche d’hydratation et porte-bidon) !

Quelle durée de vie ?

On connaît tous la réputation de robustesse des produits Leatt. L’Hydration Core 1.5 ne déroge pas à la règle et on peut affirmer qu’il vous suivra pendant des années. J’ai d’ailleurs toujours un sac à dos d’hydratation de la marque qui a presque 10 ans et qui, après de multiples sorties et de nombreux lavages en machine, reste toujours dans un état impeccable. Même les fermetures Eclair ne bronchent pas. Du costaud.

Ce qui peut progresser ?

Comme souvent sur ce genre de sac d’hydratation, c’est la poche à eau et la valve pour s’abreuver qui ne sont pas à la hauteur. Là, chez Leatt, on n’est pas mal, mais comme souvent, la comparaison avec la référence du genre – j’ai nommé Camelbak – ne joue pas vraiment en sa faveur. Il y a un petit quelque chose dans les détails qui fait que l’ensemble est moins facile à utiliser, à remplir, à fermer… Mais bon, j’ai connu nettement pire !

Vis-à-vis de la concurrence ?

On pense d’abord à la Mavic Deemax Belt à 49 euros. Une petite sacoche banane qui permet de transporter le minimum vital, c’est-à-dire de quoi se dépanner, mais qui n’a qu’un seul défaut : il n’y a pas de logement pour un bidon… Ce qui implique d’avoir obligatoirement la place pour un porte-bidon sur le cadre. Il y a également la sacoche Evoc Hip Pack Pro 3L à 120 euros, la Camelbak Repack LR 4L à 84 euros ou la Dakine Hot Laps à 79 euros. Ces trois modèles sont un peu plus volumineux et équipés également d’une poche à eau d’un litre et demi environ.

Est-ce que ça les vaut ?

Bien sûr que c’est intéressant… Surtout quand on voit la qualité du produit. Pour 90 euros la sacoche, avec des spécificités assez techniques, un revêtement extérieur épais, imperméable et très robuste, il est clair que l’on en a pour son argent.

Conclusion
Si vous n’avez pas besoin de transporter trop de choses et si un litre d’eau vous suffit pour vous hydrater sur une sortie de deux heures, alors vous pouvez investir dans la sacoche Leatt Hydration Core 1.5. C’est le combo idéal pour “voyager léger” en ayant l’essentiel à portée de main. Un produit indispensable en complément d’un sac à dos classique pour les sorties VTT estivales ou même pour la course à pied.
Pertinent ?
9
Pratique ?
10
Utile ?
8
Durable ?
10
Abouti ?
8.5
Concurrentiel ?
9
Bon marché ?
7.5
Principale qualité
Finition
Aération
Robustesse
Encombrement réduit
Maintien
Poche pliable pour bidon extérieur
Principal défaut
Poche d’hydratation perfectible
8.9
8,9/10
  1. C’est pas le sujet… mais la DAKINE Hot Laps est a éviter. Aprés 1 km retour a la maison pour l’enlever. Ne tient absolument pas en place, voir dangereuse! A moins d’avoir les hanche de Kim K….

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.