Camelbak Mule Pro 14 L et Chase Bike Vest

8.9
8,9/10

Les deux font la paire !

Par Chris Caprin

Parfois, c’est comme une évidence. On se rend compte à l’usage que deux accessoires ne sont pas opposés, mais complémentaires. C’est le cas des Camelbak Mule Pro 14 L et Chase Bike Vest, qui, selon les saisons et le type de randonnées que l’on doit affronter, sont presque aussi indispensables l’un que l’autre. Qu’il n’est pas inutile – loin de là – de les avoir tous les deux dans son armoire. Des produits rêvés pour un test deux-en-un… Explications.

Camelbak Mule Pro 14 L

  • Prix : 149,99 euros
  • Poids : 845 g (à vide)
  • Matières : tissu en Nylon 100D et 210D, panneau dorsal anatomique Air Support Pro et bretelles ventilées en mesh 2D avec support de tuyau magnétique
  • Compartiments : 2 poches zippées à l’arrière et une à l’avant sur la sangle ventrale, sacoche à outils et bande réfléchissante
  • Sangles : pectorale et ventrale
  • Protection dorsale : non
  • Capacité totale du sac : 14 litres
  • Réservoir : poche d’hydratation Crux de 3 litres
  • Coloris : noir, noir/violet et noir/bleu (modèle femme)
  • Lien : www.camelbak.com

Camelbak Chase Bike Vest

  • Prix : 99,99 euros
  • Poids : 285 g (à vide)
  • Matières : tissu en Nylon 100D et 210D et bretelles ventilées en Mesh 2D, matière Air Mesh respirante
  • Compartiments : 2 poches zippées à l’arrière et une à l’avant, une petite poche non zippée sur la deuxième bretelle, compartiments outils et bande réfléchissante
  • Sangles : pectorale et ventrale
  • Tour de buste : 71/116 cm
  • Protection dorsale : non
  • Capacité totale du sac : 4 litres
  • Réservoir : poche d’hydratation Crux 1,5 litre
  • Coloris : camo et noir
  • Lien : www.camelbak.com

Est-ce pertinent ?

Avec ses bretelles ventilées en Mesh 3D, ses deux sangles pectorale et ventrale et son panneau dorsal anatomique Air Support Pro, le Mule Pro 14 L offre à la fois confort, maintien et protection. Conçu dans un nylon robuste, il propose de nombreux espaces de rangement, dont un dédié éventuellement au transport d’une batterie de VTTAE.

Sur la ceinture ventrale, on trouve désormais une poche de rangement assez pratique et suffisamment volumineuse pour y loger un téléphone. Le Mule Pro dispose aussi d’un système pour attacher le casque dans les montées, ainsi que d’une petite trousse pour ranger les principaux outils et éviter qu’ils ne se baladent en vrac dans l’une des grandes poches. Rajoutons qu’il est compatible avec la dorsale Impact Protector… Une valeur sûre pour les randonneurs sportifs exigeants.

Concernant le modèle Chase Bike Vest, il conviendra parfaitement à tous ceux qui ne souhaitent emporter que le strict minimum pour leur sortie VTT. Spécialement en été, où l’on transpirera forcément moins du dos qu’avec un sac plus lourd et plus encombrant…

On appréciera aussi la poche à eau d’un litre et demi, suffisante pour les sorties entre deux et trois heures.

Son format original et son encombrement réduit en font également le sac d’hydratation idéal pour la course à pied. Il emprunte d’ailleurs sa base au modèle de running Ultra 10 Vest.

Qu’en est-il sur le terrain ?

Avec le Mule Pro 14 L, on a vraiment un sac d’hydratation qui convient parfaitement à des randonnées sportives un peu longues. On peut emmener suffisamment d’eau, de ravitaillement, d’outils et même une batterie supplémentaire (du genre Bosch Powerpack, hein, pas celle d’un Turbo Levo !)… Bien sûr, il faut tout de même faire quelques choix et ne prendre que l’essentiel, sinon, orientez-vous sur le modèle 20 L, nettement plus volumineux.

L’ergonomie est bonne, le sac ne bouge pas trop – même si, bien chargé, on a intérêt à serrer convenablement la ceinture ventrale – et au niveau confort, le panneau dorsal anatomique Air Support Pro est vraiment efficace. Il évite la transpiration, atténue les chocs et les frottements et peut jouer également un rôle plus qu’honnête au niveau de la protection des vertèbres en cas de choc.

D’un autre côté, j’ai vraiment adoré le petit Camelbak Chase Bike Vest. Dès qu’on l’a enfilé, on oublie immédiatement que l’on a un sac sur le dos. Sa position assez basse et très ergonomique offre un véritable confort d’utilisation. Il reste bien à sa place et l’équilibre, une fois chargé légèrement et rempli d’un litre d’eau, est parfait. Avec les sangles bien ajustées à sa taille, le Bike Vest reste bien en place, même quand on se fait secouer en descente et que l’on doit être mobile sur le vélo. Il n’y a quasiment pas de ballant et ça, c’est particulièrement agréable.

Le Chase Bike Vest est aussi très pratique à l’utilisation, avec une grande facilité pour attraper et ranger son ravitaillement.

C’est bien simple, depuis que je l’ai reçu, je l’utilise plusieurs fois par semaine lors de mes sorties de tests de moins de deux heures. Dans ces conditions, c’est vraiment l’idéal. Et quand je décide de m’infuser des balades plus longues, je m’oriente sur le Camelbak Mule Pro pour avoir davantage d’eau, un peu plus de choses dans les compartiments et éventuellement une batterie supplémentaire au cas où.

Est-ce utile ?

Les deux sacs ont leur charme… J’ai apprécié le volume et le gabarit finalement pas trop encombrant du Mule Pro 14 L. Son confort et sa stabilité également. Un bon produit qui ne m’a pas trop gêné à l’usage, même si j’ai plus l’habitude de rouler “léger” avec un petit sac ou une sacoche de type banane… C’est donc pour moi le compromis idéal. Plus gros, j’ai vraiment du mal !

Et pour le Chase Bike Vest, dans la mesure où l’on peut se le permettre, c’est un bon investissement qui permet d’avoir un deuxième sac pour pas trop cher. C’est le produit qu’il faut avoir en plus pour les sorties courtes où l’on n’a pas besoin d’emmener beaucoup d’eau et où l’on peut se contenter d’un minimum d’outils, de son smartphone et d’une petite barre énergétique. Bien pratique en été, c’est sûr.

Quelle durée de vie ?

On connaît tous la réputation de robustesse des produits Camelbak. Ces deux modèles ne dérogent pas à la règle et il est évident que le Mule Pro d’un côté et le Chase Bike Vest de l’autre vous accompagneront pendant des années sans broncher. J’ai moi-même toujours quelques sacs à dos d’hydratation de la marque qui ont plus de 10 ans et sont toujours dans un état impeccable après de multiples sorties et de nombreux lavages en machine. Même les fermetures Eclair ne bronchent pas. Du costaud.

Ce qui peut progresser ?

Sur le Chase Bike Vest, rien à redire, c’est le top. En revanche, concernant le Mule Pro 14 L, j’ai trouvé que le chargement latéral de la poche d’hydratation dans son logement n’est vraiment pas facile. Même avec l’habitude, et en ne la remplissant pas forcément au maximum, je suis bien obligé d’avouer qu’il y a quelque chose de pas très pratique là-dedans… En tout cas, c’est moins évident que de la glisser par le haut à l’aide d’une ouverture plus grande.

De même, la fixation de la sangle pectorale par aimant impose de positionner le tuyau d’hydratation à gauche, ce qui ne convient pas forcément à tout le monde.

Autrement, pas d’autres choses à signaler, c’est un bon produit.

Mule Pro 14L

Principales qualités

+ Compact pour un sac de ce volume

+ Confort

+ Aération

+ Nombreuses poches de rangement

+ Compartiment pour batterie VTTAE

Principal défaut

Chargement de la poche d’hydratation

Chase Bike Vest

Principales qualités

+ Poids

+ Encombrement réduit

+ Rapport qualité/prix/pratique

+ Confort

+ Ergonomie

Principal défaut

Volume limité

Vis-à-vis de la concurrence ?

Dans le même genre que le Mule Pro, il y a évidemment le Evoc Ride 16 L à 100 euros. Un modèle d’entrée de gamme déjà bien fichu, très pratique et surtout bien ventilé, avec le Air Pad System et ses cinq canaux. En revanche, pour le prix, il n’est pas fourni avec sa poche d’hydratation. Il y a également la nouveauté de chez Vaude, qui, pour 190, propose le Moab Pro 16 L. Très polyvalent et très respirant, il est en plus doté d’un système de protection ingénieux en cas d’impact.

Et puis on peut citer aussi le Dakine Syncline 16 L avec son panneau dorsal en filet Air Flow pour le confort, de nombreux compartiments et sa poche d’hydratation de 3 litres. Pour 119,99 euros, on a là un bon produit, très bien placé au niveau du rapport qualité/prix.

Enfin, en face de la Chase Bike Vest, je mettrais bien le petit sac Uswe Pace Pro, très ajusté et disponible en plusieurs tailles. Confortable avec ses parties en Mesh et très pratique grâce à ses nombreuses poches et compartiments, il est cependant moins bien placé que le Camelbak, qui, pour 99 euros également, offre, lui, une poche à eau.

Est-ce que ça les vaut ?

Désolé de me répéter, mais quand on voit la qualité des produits Camelbak et leur durée de vie qui les placent dans la catégorie des “increvables”, forcément, ça les vaut ! En plus, comparés à certaines autres marques, les sacs comme le Mule Pro ou le Chase Bike Vest sont plutôt bien placés au niveau des tarifs. Ce ne sont peut-être pas les moins chers, mais avec leurs poches d’hydratation souvent copiées, mais rarement – voire jamais – égalées, il est clair que l’on en a pour son argent. Avec un Camelbak, on en prend au moins pour 10 ans !

Camelbak Mule Pro 14 L et Chase Bike Vest
Conclusion
Pratique, confortable, pas trop volumineux, mais doté tout de même d’un compartiment pour la batterie d’un VTTAE, le Camelbak Mule Pro 14 L est le sac d’hydratation idéal pour la randonnée sportive. Et si vous n’avez pas besoin de transporter trop de choses et qu’un réservoir de 1,5 litre vous suffit pour vous hydrater, alors orientez-vous vers le Camelbak Chase Bike Vest. Un modèle d’un excellent rapport qualité/prix à avoir en complément du Mule pour les sorties VTT estivales ou pour la course à pied en trail.
Pertinent ?
9
Pratique ?
9
Utile ?
8
Durable ?
10
Abouti ?
9.5
Concurrentiel ?
9
Bon marché ?
8
8.9
8,9/10