Test du casque Specialized Gambit

Note des lecteurs0 Note
0
8.9
8.5/10

Poids mini et protection maxi…

Lorsque les développeurs de casques chez Specialized se sont mis à plancher sur l’élaboration du Gambit, à la première page du cahier des charges et inscrit à l’encre rouge figurait le défi de créer un intégral certifié DH aussi ventilé et à peine plus lourd qu’un modèle Trail. Après plusieurs mois passés avec le Gambit sur la tête à l’occasion de sorties aussi bien estivales qu’hivernales, nous sommes désormais en mesure de vous dire si le défi a bien été relevé !

Par Chris Caprin

  • Usage : Enduro / VTTAE
  • Prix : 360 euros
  • Poids : 612g en taille S
  • Construction : fibres de carbone, renfort en polycarbonate, mousses de différentes densités, serrage occipital
  • Système d’absorption : technologie MIPS SL
  • Ventilation : 18 ouvertures ( 8 à l’avant et 10 à l’arrière)
  • Boucle de fermeture : classique
  • Visière : rigide, non réglable et non démontable
  • Tailles : S,M,L
  • Coloris : Black, Oak Green, Dove Grey/Maroon et White Sage
  • Lien : www.specialized.com

Est-ce pertinent ?

Depuis des années, les casques Specialized possèdent une réputation de qualité, avec un savoir-faire certain et un investissement important dans la recherche et le développement. Concernant le Gambit, les ingénieurs ont bien bossé et l’on est ici sur du haut de gamme. Sur quasiment ce qui se fait de mieux en modèle intégral léger pour le VTT sportif typé Gravity.

Chaque élément a été développé pour s’intégrer parfaitement dans un seul et même ensemble ayant pour but de donner naissance à un casque offrant bien plus qu’un simple assemblage des meilleurs composants.

En effet, le Gambit combine une coque légère en fibre de carbone, un renfort structurel en polycarbonate et cinq pièces en mousses à densité ciblées optimisant l’énergie lors d’un impact. Tout cela pour un poids réduit, un ajustement optimisé et une ventilation efficace et originale qui se repose sur la circulation du flux d’air de l’avant vers l’arrière. Il est également certifié ASTM DH (1952).

Grâce à un système d’ajustement de tour de tête intégré et discret, celui-ci se fait de manière plus précise et est censé s’adapter aux différentes morphologies de crânes. La possibilité de réglage de l’angle du casque assure un confort et un maintien optimal tout en étendant la protection jusqu’à l’arrière de la tête. De plus, un réglage occipital permet de personnaliser et d’augmenter le confort, tout en assurant que le casque reste parfaitement en place.

Enfin, quatre positions ajustables des mousses internes assurent un parfait positionnement pour toutes les formes de tête, alors que la visière fixe intégrée et détachable offre un large champ de vision tout en protégeant le visage des projections.

Rajoutons enfin que le Gambit possède un emplacement pour recevoir le capteur de choc ANGi… Un plus pour la sécurité.

Qu’en est-il sur le terrain ?

Pour ma part, à peine sorti de sa boîte, le Gambit a bénéficié d’entrée de jeu d’un préjugé favorable. Et lorsque je l’ai posé sur ma tête, j’ai pu constater que ma première impression était bien la bonne : le casque est réussi ! Mais outre sa ligne agressive et sa finition exemplaire qui peuvent séduire de prime abord, il possède bien d’autres qualités.

Comme de nombreuses possibilités de réglages qui permettent au pilote d’être certain de trouver la bonne solution pour l’adapter à la forme de son crâne. De plus, le design réussi de la mentonnière et les larges ouvertures permettront aux plus difficiles et à ceux qui sont habitués aux Open Face de ne pas se sentir trop prisonniers…

Avec le Gambit, on n’a pas vraiment l’impression de porter un casque intégral. C’est bien simple, après quelques kilomètres, on n’y pense même plus. Car l’une des grandes qualités de ce nouveau modèle, c’est vraiment son poids plume. Pour tout dire, une fois enfilé, au niveau des sensations, la différence avec un bon casque Jet d’enduro n’est pas flagrante et on respire parfaitement. De plus, sa grande ouverture faciale offre un maximum de visibilité et se révèle parfaite si l’on souhaite porter un masque. La place généreuse pour le loger permet de ne jamais avoir l’arête du nez comprimée, tout en évitant la buée. Ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres modèles de casques du même genre.

Lorsqu’il fait chaud, j’ai trouvé que les 18 aérations (sur le Gambit, c’est amplement suffisant) remplissaient parfaitement leurs fonctions et que les larges orifices sur la mentonnière offraient la sensation de respirer sans aucune entrave.

Toujours au niveau du confort, le Gambit sait se faire oublier et une fois la bonne épaisseur des mousses choisie et le réglage occipital effectué, il tient parfaitement en place sans que l’on ait l’impression d’avoir le crâne comprimé.

Enfin, même si elle n’est pas réglable, la visière a l’avantage d’être idéalement placée. Pas trop basse pour éventuellement obstruer une partie du champ de vision quand on veut regarder loin, elle l’est suffisamment pour protéger du soleil.

Est-ce utile ?

En tout-terrain, l’usage d’un casque intégral est fortement recommandé et même si, en utilisation balade, un modèle ouvert peut s’avérer suffisant, dès que l’on commence à s’orienter vers une pratique engagée, cela devient presque obligatoire.

Et sur un VTTAE, comme je le dis souvent, avec une vitesse plus importante en montée et la meilleure aération qui en découle, c’est encore plus facile de l’adopter. Personnellement, depuis deux ans, je ne porte quasiment plus que ça et – comme c’est aussi le cas pour les genouillères et les coudières – une fois habitué, on n’y fait même plus attention.

Ce qui peut progresser ?

Globalement le produit est très réussi et il faut vraiment chercher la petite bête pour lui trouver des défauts ou des choses à améliorer. Car même si les ouvertures sont moins nombreuses que sur certains autres modèles de la concurrence, le flux d’air circule tellement bien de l’avant vers l’arrière que l’on ne sent pas la différence.

Allez, on va dire qu’éventuellement, une visière réglable en hauteur pour pouvoir positionner le masque au-dessus de l’ouverture faciale en montée ne serait pas inutile

Vis-à-vis de la concurrence ?

Dans le même registre de prix, par rapport à ce que je connais et ai déjà essayé, il y a trois modèles qui me viennent à l’esprit.

D’abord, le Troy Lee Designs D4 Compo Mips, en fibre de verre et d’un volume assez réduit, qui, pour 310 euros propose trois tailles différentes. Un peu plus lourd que le Gambit, il possède 24 aérations et est équipé de la technologie Mips, qui, par rotation, limite l’énergie directe de l’impact.

Ensuite, il y a le Fox Proframe RS à 320 euros, avec un système Mips, et une visière réglable. Il possède aussi 24 aérations, mais comme je l’ai déjà dit, celles-ci n’apportent pas forcément beaucoup plus d’agrément que les 18 du Gambit très efficaces…

Et puis nettement moins cher et un peu moins sophistiqué, on a aussi le Urge Lunar à 179 euros. Pas de Mips, 15 aérations seulement, mais un poids très raisonnable de 750 g qui en fait un modèle au rapport qualité/poids/prix très intéressant. Petit plus : ce casque est composé à 80 % de matériaux recyclables.

Est-ce que ça les vaut ?

Concernant le rapport qualité/prix, à 360 euros, le Gambit est carrément dans le haut de la fourchette et même si la qualité de fabrication, le poids plume et les solutions techniques sont à la hauteur, cela peut paraître un peu cher pour un vététiste qui décide pour la première fois de passer à l’intégral. Comme pour la plupart des produits Specialized, la qualité est là, mais le tarif fait un peu tousser !

Conclusion
Plutôt conçu pour l’Enduro et la Descente, le Specialized Gambit se révèle être aussi un excellent casque intégral pour le VTTAE. A la fois léger et très bien aéré au niveau de la mentonnière pour pouvoir respirer convenablement au pédalage, il est également doté d’un champ de vision particulièrement large. Il devrait rencontrer un beau succès auprès de tous ceux qui recherchent un maximum de protection pour un minimum de poids. De tous ceux qui désirent passer du casque ouvert à l’intégral sans être trop dépaysés, aussi. Il n’a qu’un seul petit défaut : un prix tout de même un peu élevé qui pourra en rebuter certains…
Pertinent ?
9
confortable
10
Utile ?
10
Esthétique ?
9
Abouti ?
9.5
Concurrentiel ?
8.6
Bon marché ?
6
Note des lecteurs0 Note
0
Principale qualité
Confort
Technologie de pointe
légèreté
large ouverture faciale
très bonne aération
Principal défaut
Une peu cher
Visière fixe
8.9
8.5/10
  1. Bonjour est ce que ce casque a plusieurs moules ou est ce qu il s’agit d un seul moule avec juste la taille des mousses qui changes?

    Merci pour la qualité de vos tests.

    1. Salut !
      Il y a bien trois tailles (S, M, L) avec les mêmes possibilités de réglages en fonction des mousses, de la position sur le crâne et de la molette occipitale.
      A +

  2. Bonjour,
    Un casque est une protection en cas de chute mais malheureusement dans les teintes actuelles, il ne permet pas d’être vu par des chasseurs et ou des promeneurs.
    Personnellement mes casques sont toujours rouges afin d’être plus visible, et donc plus protecteur. Les fabricants devraient penser à tous les aspects de notre sécurité.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.