On a testé les sabots de protection moteur AVS

9
/10

Protection rapprochée

Par Chris Caprin

Après avoir lancé ses fameux protège-mains il y a quelques années, la société AVS Racing a décidé récemment de commercialiser des sabots de protection moteur adaptables sur plusieurs marques de VTT à assistance électrique.

Que valent ces nouveaux produits ? Sont-ils utiles ? Qu’apportent-ils ? Réponses.

Sabot de protection AVS Cube Stereo Hybrid, Lapierre GLP2 et Moustache Trail/Game

  • Prix : 99 euros
  • Poids : 220 g
  • Matière : aluminium anodisé noir
  • Dimensions : épaisseur 3 mm, longueur 20 cm, largeur 10 cm
  • Accessoires : fourni avec un jeu de vis de fixation adapté
  • Lien : www.avs-racing.com

Sabot de protection AVS Specialized Turbo Levo

  • Prix : 139 euros
  • Poids : 110 g
  • Matière : carbone
  • Dimensions : longueur 40 cm, largeur 10 cm
  • Accessoires : fourni avec une vis de fixation spécifique
  • Lien : www.avs-racing.com

Est-ce pertinent ?

En tout-terrain, les chocs et les projections sur le dessous du cadre sont malheureusement monnaie courante. Alors quand il y a un moteur qui dépasse des deux côtés à cet endroit-là, c’est encore plus délicat… Pour éviter les problèmes, une seule solution : monter un vrai sabot de protection à la place de celui d’origine souvent trop fragile ou mal dessiné… ou les deux.

AVS Racing s’est donc attelé à la fabrication de produits spécifiques qui s’adaptent à différentes marques et système de motorisation. Trois modèles en aluminium (Cube, Lapierre, Moustache) et un en carbone (Specialized Turbo Levo) sont disponibles pour l’instant et l’efficacité semble au rendez-vous.

Quand les fabricants de VTTAE négligent un élément pourtant très important sur un deux-roues en tout-terrain censé s’aventurer sur des sentiers cassants et même parfois hostiles, c’est aux fabricants d’accessoires  de prendre le relais pour tenter d’améliorer les choses… C’est ce qu’a fait AVS et on ne peut que saluer cette décision.

Qu’en est-il sur le terrain ?

Sur le Specialized Turbo Levo, le sabot en carbone enveloppe parfaitement la forme du cadre et vient recouvrir le dessous du moteur. Il se fixe à l’aide d’un simple boulon qui vient se visser sur celui qui maintient la batterie en place. Celui-ci, préalablement fileté, est fourni avec le sabot. Esthétiquement, c’est très réussi… Et en plus, l’avantage, c’est que vu la forme de la protection, il n’y a quasiment plus de partie exposée aux chocs et aux impacts.

Pour les modèles en aluminium adaptés aux moteurs Bosch Gen4 (Cube Stereo, Lapierre GLP2, Moustache Trail et Game), le montage est un peu plus long. Il faut déposer les vis qui maintiennent l’ancien sabot en plastique et mettre en place le nouveau. Rien de bien compliqué, même si, sur le Moustache, il faut enlever un boulon de fixation moteur (Torx) et en utiliser un autre (fourni), tout en mettant une vis plus longue (fournie elle aussi) du côté gauche du moteur au niveau du cache plastique.

Comme on peut le voir sur les photos, la forme des sabots protège bien le carter gauche du moteur, là où l’on trouve les petites ailettes de refroidissement particulièrement exposées aux projections de pierres… De plus, l’épaisseur de l’alu (3 mm) est suffisamment importante pour encaisser sans broncher la pose du sabot sur une marche ou une glissade forcée sur un rocher. L’avantage de ces protections, c’est donc de pouvoir affronter les pires sentiers et les pires obstacles sans arrière-pensées, sans redouter d’abîmer malencontreusement son VTTAE.

Bien sûr, il y a des régions où cela ne s’impose pas forcément, mais que ce soit en forêt de Fontainebleau, en Ardèche, dans le Var ou sur les traces de la Transvésubienne, c’est fortement recommandé. Et dès que l’on attaque les parties techniques et les franchissements, cela devient carrément indispensable !

Quelle durée de vie ?

Une protection, ce n’est pas fait pour durer. Cela sert avant tout à éviter des problèmes plus graves. Par conséquent, il vaut mieux changer un sabot endommagé qu’un carter moteur ou un cadre sérieusement impacté par une grosse pierre ou un rocher.

Donc, avec un peu de chance, la protection remplira longtemps son office sur les petits chocs, en nécessitant éventuellement un petit coup de bombe de peinture noire si les impacts et les rayures deviennent un peu trop visibles.

Ce qui peut progresser ?

Les différents modèles sont plutôt bien finis et assez costauds, donc s’il y avait un secteur que l’on aimerait voir progresser, c’est simplement celui d’une plus grande diversité du produit en fonction des marques de vélos et des motorisations. Mais chaque chose en son temps, car malheureusement, aujourd’hui, dans le monde du VTTAE, la standardisation ne semble pas être la principale préoccupation chez les constructeurs… Et c’est d’autant plus dur pour les accessoiristes de fournir des pièces qui correspondent à chaque vélo.

Est-ce que ça les vaut ?

Dans la mesure où ces éléments de protection peuvent sauver la vie de votre carter moteur et protéger efficacement la partie exposée du tube diagonal, c’est une évidence. Comme on dit : “Mieux vaut prévenir que guérir”. Et à ce titre, au moment de l’achat d’un vélo neuf (pas après, car une fois que le mal est fait, même si ce n’est pas forcément trop tard, les impacts sont là…), prendre la décision d’investir une centaine d’euros dans la protection de certains points exposés semble plutôt judicieux. Monté sur le cadre du Specialized Turbo Levo ou autour du nouveau moteur Bosch Performance Line CX Gen4, en tout cas, cela n’a rien d’un gadget et c’est très efficace.

On a testé les sabots de protection moteur AVS
Conclusion
Pour les amateurs de vrai VTT, de franchissements, de chemins trialisants, cassants et techniques, le sabot AVS est un accessoire indispensable. Bien fichu, facile à mettre en place, efficace, robuste, il permet de piloter sans avoir la hantise d’endommager un moteur souvent particulièrement exposé… Comme les protège-mains le sont déjà pour ceux qui aiment emprunter les “sentiers de chèvres” de la largeur d’un guidon, le sabot de protection sera bientôt l’ami du randonneur extrême en VTTAE !
Pertinent ?
10
Pratique ?
9
Utile ?
8
Durable ?
9
Abouti ?
9
Concurrentiel ?
10
Bon marché ?
8
9
/10
  1. Petite précision. C’est un très bon investissement mais le petit souci c’est que la protection n’est pas compatible avec les CUBE hybride 120. Dommage !

  2. Sur la version alu le sabot est pris directement sur le cadre en carbone!je ne pense pas que les fixations du cadre apprécient lors d’un gros choc….

  3. J’ai un gros doute sur la façon dont la version Moustache porte sur le moteur au lieu de porter sur le cadre. De plus l’écrou fourni pour remplacer celle d’origine ne comporte pas la nécessaire rondelle qui permettrait de ne pas avoir un long écrou sans appui qui ne porte pas sur le support moteur. J’ai acheté mais face à ce montage un peu folklo j’ai laissé tombé. Le prix du sabot d’origine Moustache étant de moins de 20€ mieux vaut finalement taper dans la version origine. Pourquoi diable ne pas être allé se poser sur les attaches d’origines ???

    1. Bonjour John
      Je l’ai monté sur mon Moustache Trail – en version courte: si je ne l’avais pas eu je n’aurais plus de moteur. Dommage que je ne puisse poster les photos c’est très parlant.
      Pour le sabot d’origine, il ne protège pas assez, notamment les ailettes de refroidissement.

    2. Bonjour sur mon CUBE le sabot d’origine a fait 2 sorties… si je dois le changer toutes les deux sorties ça va coûter cher lol
      J’espère que le AVS durera plus longtemps.
      Cela dis 100€ pour une tôle pliée alu avec quelques trous c’est quand même cher
      Et puise faut aimer le look prototype que ça procure, c’est sur que le moteur aura moins chaud en été mais pour l’hiver faudra peut être mettre des protections AMYGOS quand le site répondra bien sûr…

  4. Salut Chris,
    Je viens de regarder sur le site d’AVS pour un sabot sur mon GLP2 mais sur leur site il n’est pas à la vente !!
    Il n’est pas encore commercialisé ? Rupture de stock ?
    Aurais-tu une réponse à ma question…
    Merci

    1. Salut !
      Il n’est pas encore dispo, celui que j’avais est un proto… Mais ça arrive, alors surveille le site ! A +

  5. Sur mon Rotwild re750, le carter moteur est le cadre en carbone. Au moindre choc c’est un cadre a la poubelle. Donc oui cest vital le sabot.
    Zero solution commerciale à part celle Amygos qui ne ressemble à rien avec ses velcro.

  6. Salut Chris, un article très pertinent, car c’est vrai que les constructeurs se moquent des protections moteurs . Personnellement j’utilise une protection Amygos sur mon Giant Trance EX qui fait vraiment le Taf;
    à la différence de AVS, c’est que la protection englobe le bas moteur et se fixe par des velcros, ce qui permet une pose /dépose ultra rapide et une protection optimale. Merci encore pour tes chroniques de qualité .

  7. Bonjour Chris,

    Pour compléter l’article, je peux fournir des photos de mon sabot après 4 mois dans la rocaille de l’Esterel. Très parlant, si d’aucun avait encore un doute sur l’utilité du dispositif.

  8. Pour info, il y a aussi StandUp “https://www.facebook.com/StandUpMTB” qui fait des protections en alu à un prix raisonnable (environ 45€).
    J’en ai monté un sur un Focus 6.8, il s’adapte parfaitement et solidement (2 vis à l’avant, un scratch au centre et un rilsan à l’arrière) et bonne protection sans trop gêner le refroidissement.

  9. Et la bonne vieille protec de descendeur à base d’un morceau de pneu éventré, ça vous dit rien … ?
    Moi j’hallucine quand je vois le prix de ces accessoires et leur piètre conception (en comparaison de ce qui se fait pour les motos tout-terrain) : à quand des protections pour les protections ? 🙂

    1. @Laurent,
      Tu as raison en terme de cout, c’est clair car ces protections sont chers mais malheureusement avec un vieux pneu, mef au refroidissement de ton moteur, “le mieux étant parfois l’ennemi du bien” @+

  10. Sabot reçu et installé sur mon GLP2 et c’est vraiment un bon produit qui respire la solidité !! Seul petit reproche c’est que le nouveau sabot monte moins haut que l’ancien. J’avais protégé le dessous du bike avec du gros clear protect, là il me manque un morceau mais bon rien de grave … Sinon envoi rapide et soigné de la part d’AVS et produit bien fini 👍

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *