Essai du Cannondale Moterra Neo Carbon 1

Des détails qui font la différence…

Même si nous avions plutôt apprécié le Cannondale Moterra Neo Carbon 3 version 2020, l’essai de ce modèle d’entrée de gamme nous avait laissés un peu sur notre faim. La faute surtout à des composants un peu trop bas de gamme pour un cadre et une motorisation aussi performants… Aujourd’hui, avec le Moterra Neo Carbon 1, nous avons découvert un VTTAE certes plus cher, mais tellement mieux ! Ici, tout est dans le détail. Et c’est justement ce qui fait la différence. On a aimé et on vous dit pourquoi.

Par Chris Caprin

Cannondale Moterra Neo Carbon 1

  • Usage all mountain/enduro
  • Roues de 29 pouces
  • Débattement 160 AV/AR
  • Cadre en carbone, triangle arrière en aluminium
  • Reach 448 mm et Stack 619 mm en taille M, offset 51 mm
  • Motorisation Bosch Performance Line CX Gen4 250 watts, 75 Nm, console Kiox
  • Batterie Bosch PowerTube de 625 Wh
  • Pneus Maxxis Assegai (AV) et Minion DHR II (AR) EXO + 29×2.60
  • 4 tailles (S – 27,5, M, L, XL – 29 pouces)
  • 3 modèles carbone à 5 999, 6 799 et 8 799 €
  • Prix du modèle testé : 8 799 €
  • Poids vérifié : 23,43 kg (sans pédales, en taille M)
  • Lien : www.cannondale.com

Avec l’arrivée sur le marché du nouveau moteur Bosch, plus compact et plus léger, Cannondale a pu développer un cadre carbone spécifique de type SmartForm C1 qui permet à la fois de loger plus facilement une motorisation moins volumineuse et d’y intégrer la batterie Powertube de 625 Wh. Quant au triangle arrière, il reste lui en aluminium. Celui-ci permet d’obtenir davantage d’espace au niveau du pneu tout en conservant le bénéfice des bases courtes qui sont censées procurer une nervosité plus importante et une meilleure réponse au coup de pédale.

Avec son triangle avant de taille raisonnable (Reach de 448 mm en taille M) et son empattement de 1 221 mm, on est en présence d’un VTTAE plutôt compact. Et s’il n’y a pas grand-chose à redire sur l’angle de fourche de 66° assez cohérent pour ce type de vélo entre le all mountain et le petit enduro, celui du tube de selle (75°) reste tout de même un poil trop incliné vers l’arrière… Cependant, en positionnant comme il faut la selle sur le chariot, on parvient à corriger facilement la position de pédalage.

Et puis n’oublions pas que le système Proportional Response Tuned Suspension – qui permet d’adapter le travail de la suspension en fonction de la taille du cadre et donc de celle du pilote – aide grandement à trouver sa place sur le vélo, bien positionné entre les deux roues de 29 pouces… Mais nous y reviendrons plus en détail en abordant le chapitre des suspensions.

Composants

Côté accessoires, hormis les éléments de suspension dont nous parlerons un peu plus loin dans l’article, on trouve des freins Magura MT7 4 pistons avec disques de 220 mm (AV) et 200 mm (AR), une transmission Sram XO1 et XX1 Eagle 12 vitesses et une tige de selle télescopique Cannondale DownLow Dropper – dont le débattement de 125 mm (en taille M) me semble toujours un peu trop réduit pour le programme relativement engagé de ce VTTAE … Côté train roulant, nous avons affaire à des jantes WTB KOM Trail i30 tubeless ready équipées de moyeux Formula (AV) et Sram (AR) et de rayons DT Swiss, le tout monté avec une paire de pneus Maxxis Assegai à l’avant et Minion DHR II à l’arrière, les deux en 2.60 de section… 

Enfin, notez que le Moterra Neo Carbon 1 est équipé d’origine d’une lumière avant de type Supernova Mini Pro d’une valeur de 200 euros environ. Une réelle valeur ajoutée, d’autant plus que le système à deux faisceaux différents (serré et plus large) est assez impressionnant et très peu énergivore du côté de la batterie ! De l’ordre de 5 % environ sur trois heures d’utilisation…

Suspensions

Chaque taille de cadre du Moterra Neo Carbon possède sa propre cinématique de suspension personnalisée pour coller au mieux au gabarit de chaque pratiquant. Grâce à des points d’ancrage légèrement différents, des longueurs de tubes ainsi que des positions de pilotage qui varient selon la taille du cadre, Cannondale a travaillé pour ajuster le comportement du vélo et l’équilibrer au mieux, que le pilote mesure 1,65 m ou 1,90 m. Globalement, si le gars ou la fille sont placés au bon endroit sur le vélo, cela induit une meilleure motricité, un pédalage plus efficace et une suspension plus active, y compris durant les phases de freinage en descente.

Si la cinématique de la suspension arrière et sa technologie qui permet d’adapter le fonctionnement de l’amortisseur en fonction de la taille du cadre nous a déjà séduits par le passé, il est bon de préciser ici que l’accord entre l’amortisseur RockShox DeLuxe Select RT et la fourche RockShox ZEB Ultimate en 160 mm de débattement est tout simplement exceptionnel.

En ce qui concerne les réglages, voilà ce que j’ai choisi…

RockShox Zeb Ultimate

• 85 psi et deux tokens dans le plongeur gauche, c’est l’idéal en fonction de mon poids de 70 kilos et des 160 mm de débattement.

• Compression basses vitesses : – 15 sur 18 clics en partant su plus fermé

• Compression hautes vitesses : ouvert à fond

• Rebond : – 10 sur 16 clics en partant du plus fermé

RockShox DeLuxe Select RT

• 165 psi pour un Sag autour de 30 %.

• Rebond : – 5 sur 8 clics en partant du plus fermé

Moteur et batterie

En 2021, Cannondale a choisi d’équiper son Moterra Neo Carbon du nouveau moteur Bosch Performance Line CX Gen4. Un système d’assistance plus compact (– 50 %), plus léger (– 25 %), moins bruyant et surtout bénéficiant de beaucoup moins de frictions au niveau des pignons et des roulements qu’auparavant. Avec une assistance qui monte jusqu’à 340 %, un couple maxi qui passe à 85 Nm, l’arrivée de l’Extended Boost, un mode Tour + plus économique et un Turbo toujours aussi efficace, mais moins violent, on a vraiment une motorisation au top.

Ajoutons également que, pour une meilleure ventilation et une plus grande protection des carters, Cannondale a choisi de monter un capot ventilé et un sabot moteur en aluminium maison. Une bonne idée.

Côté commande et console, on trouve un ensemble Kiox qui se révèle un excellent compromis entre ergonomie, facilité de lecture, fonctions et fiabilité. Seul petit bémol : la position du pouce en mode assistance à la marche ne s’avère pas très confortable et au bout d’une assez longue période d’utilisation, ça peut même devenir gênant et fatigant…

Enfin, concernant la batterie Powertube de 625 Wh parfaitement intégrée, je n’en dirai que du bien, tant elle offre (comme la Shimano 630 Wh), un compromis autonomie/poids/encombrement quasiment idéal pour une pratique sportive sur des parcours d’une petite soixantaine de kilomètres.

Sur le terrain

Prise en main

Sur ce Moterra en taille M avec un triangle avant relativement compact, même avec mon 1,80 m, je me suis immédiatement senti à l’aise et pas à l’étroit du tout. Bon, il faut dire que j’aime plutôt les petits cadres et les vélos joueurs – surtout en ce qui concerne les VTTAE… En tout cas, une fois la selle bien avancée sur son chariot, j’ai facilement trouvé mes repères et j’ai tout de suite vu que ce Cannondale avait du répondant. Que ce soit au niveau du pédalage (y compris moteur sur Off) ou de l’agilité dans les évolutions un peu plus techniques, l’ensemble est plutôt vif.

En effet, même s’il faut légèrement amplifier le mouvement pour effectuer un bunny up ou pour mettre le vélo sur la roue arrière, ce n’est guère gênant vu qu’une fois en l’air, l’équilibre est bon. Ce qui aurait tendance à prouver que la position de la batterie Bosch Powertube de 625 Wh – pourtant un peu plus longue et plus lourde qu’une 500 watts – a été étudiée pour qu’il y ait le moins de poids possible vers le haut du tube diagonal où elle vient se loger. De plus, moteur coupé, l’efficacité au pédalage pour lancer le vélo est plutôt correcte pour un VTT en roues de 29 pouces et une fois au-dessus des 15 km/h, sur le plat, il n’est pas trop difficile de maintenir la cadence.

Car même si le Moterra Carbon 1 n’est peut-être pas tout à fait aussi nerveux que le Specialized Turbo Levo 3 – un modèle de référence en carbone, certes monté avec une roue de 27,5 pouces à l’arrière – il m’a semblé largement aussi performant dans ce secteur qu’un Scott e-Genius Tuned ou un Orbea Wild FS, tous les deux équipés également d’un système Bosch complet… Cela prouve que la rigidité, tout comme le rendement, sont bien au rendez-vous. Positif, tout ça !

Comportement du moteur

Avec désormais 85 Nm, le couple du moteur Bosch est plus important en eMTB et en Turbo. Du coup, le eMTB, plus perfectionné, permet de bénéficier d’un comportement au démarrage plus sensible sur les terrains accidentés. Ensuite, grâce à un déclenchement de l’assistance plus rapide et à un arrêt moins brusque, la fonction Extended Boost apporte un meilleur confort de pilotage dans les passages difficiles et les franchissements.

En mode eMTB, le bike est plus facile à maîtriser et il donne également plus envie de se mettre en danseuse et d’utiliser les gros braquets.

J’ai également beaucoup apprécié le dynamisme et la motricité que procure la suspension arrière. Celle-ci vous aide à franchir les différents obstacles et permet de piloter de manière encore plus instinctive. Comme si les réglages particuliers de l’amortisseur RockShox associés au Proportional Response parvenaient à faire des merveilles.

Et lorsque les conditions deviennent plus difficiles et les sentiers plus cassants, plus glissants, le maintien de l’amortisseur, sa façon de déclencher quand il faut et les qualités indéniables de la nouvelle programmation du Bosch Performance Line CX permettent de franchir bien plus facilement les obstacles. Un petit coup de Turbo, on tourne les jambes et même un peu usé sur la fin d’une longue montée physique et technique, la plupart du temps, ça passe !

Autonomie

Avec le Moterra Neo Carbon 1, on n’est pas loin de la référence du moment dans la même catégorie de vélo (carbone et 160/150 mm de débattement), à savoir le Specialized Turbo Levo. Et si celui-ci est un poil au-dessus, n’oublions pas que sa batterie possède 75 Wh supplémentaires…

Côté Cannondale, cela donne donc 1 350 m de dénivelé positif, 60 km et 3h30 de roulage en tout-terrain technique pour un pilote de 70 kilos qui roule à 70 % en eMTB et à 30 % en Turbo.

Et si l’on décide d’emprunter un parcours plus roulant avec des montées moins techniques et que l’on choisit d’utiliser un savant mélange de Tour + et de e-MTB, on parvient ainsi à optimiser l’autonomie et à atteindre 70 km pour un dénivelé positif d’environ 1 500 m.

Ça commence à causer sérieusement et cela permet de vérifier que le moteur Bosch Performance Line CX Gen4 avec sa batterie de 625 Wh et ses nouvelles options font partie des combos les moins gourmands en énergie sur le marché du VTTAE.

À la montée

Bien qu’il dispose du même triangle avant et d’une motorisation identique au modèle de l’an dernier, le Moterra Carbon 1 est largement un cran au-dessus. Grâce au gain de poids et à des composants plus adaptés à la pratique du VTTAE, on a gagné en dynamisme et ça se sent dès les premières bosses un peu balèzes.

Avec l’arrivée de l’Extended Boost sur le Bosch, on gagne aussi pas mal en agrément de pilotage dans les passages difficiles… Les manivelles touchent moins le sol ou les obstacles et cela permet un pédalage plus fluide lorsque l’on est obligé… d’arrêter de pédaler une fraction de seconde, justement ! Je sais, ça peut paraître paradoxal comme ça, mais lorsque l’on parle de pédalage naturel avec un VTT à assistance électrique sportif, cette fonction qui n’existait pas encore chez Bosch il y a un an joue un rôle très important.

Globalement, en dépit de roues en 29 pouces, l’inertie n’est pas énorme – du moins ne l’ai-je pas ressentie – et en tout cas, les grandes roues à l’avant comme à l’arrière apportent un côté sécurisant qui aide le pilote dans de nombreux cas de figure.

Ainsi, on constate que ce nouveau Cannondale réagit très bien en franchissement, où sa précision dans le maintien de la trajectoire et sa grande stabilité font merveille. De plus, pour passer des marches, se mettre en wheeling ou en manual, l’équilibre général du vélo est vraiment très agréable. Dès que l’on a tiré sur le guidon, il se maintient très facilement sur la roue arrière et fait preuve d’une certaine vivacité… En tout cas, par rapport au modèle Carbon 3 que j’avais essayé il y a plus d’un an, il y a une amélioration sensible au  niveau de la maniabilité dans les chemins sinueux et les épingles serrées.

Et puis quand on attaque les portions plus raides, une fois que l’on a appris à maîtriser le mode Turbo (il faut tourner les jambes assez vite sans trop forcer et s’habituer ensuite à conserver l’équilibre sans pour autant appuyer fort sur les pédales), on s’aperçoit que le couple Moterra/Bosch s’entend à merveille et ne vous laisse jamais tomber. Quelle puissance, quelle vivacité et en même temps, quelle stabilité de l’ensemble ! De quoi vraiment parvenir à progresser en tout-terrain technique sans avoir l’impression de faire plus d’efforts que ça… C’est en tout cas le sentiment qui ressort dans les commentaires des quelques privilégiés qui ont eu l’occasion d’essayer ce Cannondale avec moi sur une sortie bien technique. Les avis sont unanimes, le bike est extrêmement sain et les suspensions RockShox parfaitement accordées à la partie-cycle et au comportement du moteur. Facile, tel serait le mot pour résumer le comportement du Moterra Carbon 1 en montée.

En descente

Lorsque la pente s’inverse, j’ai vraiment apprécié la belle stabilité et l’équilibre parfait de l’ensemble… Que l’on soit amateur confirmé ou simple néophyte, on a là un vélo particulièrement sain et facile à piloter.

Dans les grandes courbes, par exemple, quand ça va vite, avec ses roues de 29 pouces, le Moterra Carbon 1 possède de sacrés atouts. Il ne semble jamais vouloir bouger de la trajectoire où on l’inscrit et du coup, une précision sécurisante se dégage immédiatement.

Outre le diamètre des roues, l’excellente répartition des masses, le concept Proportional Response et l’amortisseur RockShox aux settings parfaits donnent au vélo un comportement particulièrement sain. Autrement, du côté de la rigidité du cadre, de la qualité de freinage des Magura MT7 et du comportement de la fourche ZEB Ultimate, tout se combine pour offrir à la fois un beau confort quand ça va vite et une excellente maniabilité dans les portions plus sinueuses.

Personnellement, j’aurais juste préféré un cintre avec un galbe différent. Je l’ai trouvé un peu inconfortable et même si, à la longue, on finit par s’y faire, la position des mains et l’angle des poignets qu’occasionnent des extrémités “tombantes” a eu une fâcheuse tendance à me donner des fourmis dans les mains… Alors qu’avec d’autres modèles mieux dessinés, ce n’est pas le cas !

Autrement, en cherchant encore un peu la petite bête, tout juste pourrait-on reprocher un angle de fourche de 66° à peine suffisant… Dans les descentes vraiment raides avec des marches et des rochers à franchir, par rapport à certains modèles plus typés “Gravity”, on sent qu’il vaut mieux garder une certaine vitesse et ne pas laisser la roue avant plonger dans un creux. Mais attention, cela n’a rien de catastrophique. Il faut juste être un peu plus fin en pilotage et bien se concentrer dans le choix des trajectoires ! Et puis après tout, n’est-ce pas simplement le prix à payer pour disposer d’un VTTAE polyvalent entre le all mountain et l’enduro ?

Enfin, une dernière petite remarque concernant la transmission Sram XO1… Si l’on compare avec le groupe SX qui équipait le Moterra Carbon 3 l’an dernier, ça n’a plus rien à voir ! En effet, le manque de rigidité du dérailleur qui perturbait la précision dans la sélection des vitesses et le côté “chewing-gum” de la chape ont complètement disparu. Bien plus cher, évidemment, l’ensemble dérailleur XO1/chaîne et cassette “Rainbow” reste hyper précis dans tous les cas, ne se dérègle pas et sa durabilité n’a aucune commune mesure avec celui du SX, bien trop léger pour une pratique sportive et engagée en VTTAE sportif. Forcément un vrai plus à l’achat… et à la revente !

Points forts / points faibles

Points forts

+ Polyvalence

+ Maniabilité

+ Dynamisme

+ Rendement au pédalage

+ Accord des suspensions

+ Concept Proportional Response

+ Console Bosch Kiox

+ Lumière de série

Points faibles

Galbe du cintre

Manque légèrement d’angle de fourche 

Qu’en penser ?

De prime abord, le Cannondale Moterra Neo Carbon est un VTTAE sympa, simple et qui ne paye pas de mine. On pourrait même le qualifier de basique avant de se pencher davantage sur son cas… Mais c’est finalement un vélo plus sophistiqué qu’il n’y paraît et c’est une fois sur le terrain qu’il se révèle vraiment.

Sous son allure sage se cache en fait un sacré tempérament et on s’aperçoit rapidement que sa vivacité et son dynamisme lui donnent plus de caractère que l’on aurait pu croire. Et si ce n’est pas à proprement parler un VTTAE joueur, reste que l’on s’amuse bien à son guidon et finalement, n’est-ce pas ça le principal ?

Polyvalent, homogène, bien équilibré et disposant de composants parfaitement adaptés à sa philosophie, le Moterra Carbon bénéficie également d’un système de motorisation qui lui convient parfaitement, avec une batterie de 625 Wh idéale pour un modèle qui vise avant tout la randonnée sportive typée enduro.

Un VTT à assistance électrique très réussi, facile, qui pardonne les erreurs tout en aidant le plus possible à ne pas en commettre… voilà la définition de ce Cannondale. Certainement l’un des e-Bikes les plus polyvalent que j’ai pu essayer… et j’en ai essayé un paquet ! La bonne surprise de ce début d’année, carrément.

Vis-à-vis de la concurrence ?

En 2022, le futur vrai concurrent du Cannondale Moterra Neo 1 pourrait bien être le nouveau Scott Patron eRide 900 Tuned à 8 999 euros. Pour un tarif équivalent, il est monté avec des suspensions Fox Factory Kashima… On annonce un VTTAE super polyvalent et connaissant Scott, nous n’avons aucun doute sur son efficacité.

Dans un registre beaucoup plus descendeur, mais toujours équipé de roues de 29 pouces, le Rocky Mountain Altitude Powerplay Carbon 70 à 8 715 euros pourrait également très bien tirer son épingle du jeu, avec un équipement au top et une motorisation d’un concept complètement différent.

Et puis il y a la valeur sûre… Le Specialized Turbo Levo Comp Carbon à 8 200 euros. Un engin très performant également, monté avec des roues en 29/27,5 pouces, certes, mais dont la réputation n’est plus à faire. 

Enfin, à mon avis, le plus gros client face au Moterra, c’est le Lapierre GLP2 Team à 7 999 euros. Un peu moins cher et tout aussi efficace, c’est une autre bonne affaire lorsque l’on recherche un VTTAE d’enduro très polyvalent. Son seul petit défaut : une batterie de 500 Wh seulement…

La gamme

Outre le vélo de notre essai à 8 799 euros, la nouvelle gamme Cannondale Moterra Neo Carbon en 160 mm de débattement et équipée du moteur Bosch Gen4 compte deux autres modèles.

Le premier, le Moterra Neo Carbon 3+ que nous avions testé il y a plus d’un an, est affiché à 5 999 euros. Il a pour lui un tarif intéressant et une base qui permet d’envisager de le faire évoluer au fur et à mesure en améliorant quelques composants basiques.

Légèrement moins bien équipé que le modèle haut de gamme, le Moterra Neo Carbon 2 à 6 799 euros est cependant une très bonne affaire. Peut-être le meilleur plan au niveau du rapport composants/prix.

En effet, côté suspensions, on trouve une fourche RockShox ZEB également, mais en version Select, ainsi qu’un amortisseur DeLuxe. Ce qui représente un choix légèrement différent, certes, mais qui se veut quasiment aussi performant sur le terrain. Sans oublier non plus la transmission Sram Eagle GX et les freins Sram Guide RE 4 pistons qui sont également d’un très bon niveau…

Embarquez avec Chris au guidon du Cannondale Moterra Neo Carbon 1 !

  1. Salut ! Ben moi j’avais le moterra 2 2019 , je l’ai vendu pour le trail 8 !!! Je reste un peu sur ma faim nottament pour l’équilibre général, avec le premier il m’etait pplus simple de lever la roue avant dans les franchissements !! Tu confirmes Chriss ou je rêve !?

  2. Salut Manu,
    Oui, je confirme ! Le Moustache a de grandes qualités, mais l’avant reste lourd et le côté joueur n’est pas vraiment dans son ADN…
    En tout cas, le Moterra 1 Carbon, avec son poids raisonnable, sa bonne répartition des masses et le choix de ses composants, est nettement plus fun à piloter, c’est clair. A +

  3. Bonjour Chris.
    Encore un super test, comme toujours. Ce bike a vraiment l’air efficace et polyvalent et j’aimerais ton avis par rapport au mondraker Crafty.
    Merci et continue tes supers articles 😉

  4. ” Turbo toujours aussi efficace, mais moins violent” : Exactement ça (J’ai un Bosch 2019)

    Mais quel bonheur de dépasser le mur des 25 km/h facilement avec le Gen 4.

    Javais essayé le Moterra 1 2020 (Merci Culture Vélo) et a part le “rodage” des roues de 29″ (je suis en 27.5″) Ce fut une belle découverte d’un Ebike trop méconnu (du moins dans les randos et chemins)
    Merci Chris……

  5. Bonjour Chris article top comme à ton habitude, le vtt a l’air top …
    Petite question que j’avais envie de te poser depuis longtemps pourquoi tu ne testes jamais de cube merci pour ton retour ……Yann

    1. Salut Yannick,
      T’inquiète, ça vient… Et c’est Nadine qui va s’en occuper !
      J’ai rien contre la marque, bien sûr, mais depuis un an, difficile d’avoir certains vélos… A +

  6. BONJOUR,
    Je roule sur la version 2 UPGRADER équipement du 1. C’est un super velo mais son remplaçant arrive déjà , le miens est en pré commande (printemps) .De plus la version SE N ‘EXISTE PLUS depuis plus d’un ans.Il faut parfois vérifier ses informations !!

    1. SALUT !
      Même s’il N’EXISTE PLUS, j’en parlais car il A existé et que c’est un montage qui peut avoir un certain sens selon l’utilisation que l’on veut faire de ce vélo…
      Mais rassurez-vous, je l’ai enlevé de la gamme dans l’essai. TOUT LE MONDE peut se tromper !

  7. Bonjour,

    Pourquoi comparer ce Cannodale au GLP2 Team hormis pour le prix?
    Car pour ce qui est du reste, le GLP2 Elite, bien moins cher est un meilleur choix…
    Pratiquement aussi performant que le team, mais pour moins cher on a une 2eme batterie de 500 et le sac a dos qui va avec..
    Et peut-être même un GX AXS…
    Noël est pourtant passé non ??

  8. J’ai 1 moterra neo carbon 2 depuis 2 saisons et je ne compte pas le changer. L’essai résume bien les qualités du vélo. Bien polyvalent et maniable, il monte et franchis très bien. Descends top aussi, peut-être un peu moins stable que certains modèles plus orienté enduro, mais du coup plus maniable et joueur. Au début je pensais changer l’amortisseur mais au final avec la cinématique et le bon setting il est bien adapté.

  9. J’ai le carbon 2 qui est clairement le meilleur rapport perf prix. Pas beaucoup plus cher que le 3 mais avec des suspension vraiment excellentes, cette zeb select est une réussite et ma transmissionqu’il faut (gx).
    A noter qu’une spécificité du moterra est une fourche en offset 51mm, à l’ancienne, je crois qu’il n’y a plus que cannondale qui monte ce genre de fourche sur ce type de modèle. Ça fait partie de leur truc outfront je crois. J’ai pas aimé loutfront sur le scalpel mais le moterra marche vraiment bien.
    J’ai eu une tige 150 sur mon m.
    Quelques soucis que j’ai eu : le 2 avait une chaîne sx de mauvaise qualité qui m’a defonce la cassette gx bêtement. La patte a pete un peu toute seule. Il y a une arête saillante je pense que le design est pas très bon. Lanodisation de la tige ne tient vraiment pas longtemps. Le pneu avant mérite un compose maxterra, une fois que l’arrière est use le mieux est sûrement de mettre l’avant à l’arrière et monter un maxterra devant. Pour la zeb c’est bizarre j’ai du monter à 4 token pour pas trop talonner dans les sauts et grosses attaques alors que je suis léger. C’est pas dit dans les tests de la fourche mais comme ici elle est 160 au lieu de 180 ça peut expliquer. Il faut mettre une potence plus courte si on a la bonne taille (j’ai le m je fait 173cm). Ça n’a que des avantages. Il faut changer les plaquettes qui sont bizarrement des conforts d’origine (c’est vite bouffe de toute facon). Le plateau sram est bluffant de résistance on aimerait avoir plus de pièces comme ca sur les transmission vttae. Les roues sont pas très costauds (arrière retendu et dévoile maintes fois, jante tordue/detordue aussi à plusieurs endroit) et les moyeux ne sont pas très sexy (ils grattait pratiquement des le début, un peu de jeu à l’arrière et faible engagement, ils sont sûrement lourds aussi en particulier l’avant qui ressemble à ce que l’on trouve sur un vélo à 800e).

  10. Pour finir j’ai aussi eu un cube stéréo et un mondraker crafty et je préfère nettement le cannondale. C’est dur à expliquer mais je me sens vraiment bien dessus. Effectivement manual / bunny ça fonctionne bien le vélo inspire confiance et marche bien partout. A la base je voulais un glp2 mais j’ai eu une opportunité pour ce cannondale qui me semblait inférieur sur le papier et que finalement j’aime beaucoup.

  11. Une fois encore on est gâté par tes essais.!! Je pense changer mon game8 (moustache) au vu de cet essai je m’interroge entre le Commencal AM que tu avais essayé en 2021 et ce Cannondale pour lequel tu as un coup de coeur. Faire un choix sans les essayer c’est très complexe. Je suis plus que preneur d’un avis/conseil. voici mon profil : 67 ans ++ en bonne condition, pratique régulière dans du niveau rouge. Merci d’avance de ta réponse bien cordialement et sportivement

    1. Salut Max !
      Difficile pour moi de me prononcer…
      Un journaliste se doit d’être impartial et de donner son avis sur ce qu’il a vu et éventuellement de dire ce qu’il a ressenti personnellement…
      Par conséquent, c’est compliqué pour moi de m’engager pour désigner un favori par rapport à telle ou telle marque.
      Comme dans le milieu de la politique, le public n’est pas censé savoir pour qui je vote !
      Cependant, vu que tu as l’habitude du moteur Bosch monté sur un VTTAE all mountain très polyvalent, j’aurais tendance à te conseiller le Moterra.
      Ainsi, tu auras davantage d’aisance pour t’adapter à ton nouveau vélo.
      Mais si tu souhaites un changement plus radical et découvrir autre chose (motorisation Shimano EP8 et modèle un peu plus enduro), impossible d’être déçu par le Meta AM.
      J’espère avoir pu t’aider un peu. Merci et A +

  12. Bonjour Chris, en essayant de lire entre les lignes… et de faire un tableau comparatif je pense que ma décision est prise et je te remercie vivement de ta neutralité que je comprends et respecte. Je viens d’avoir le revendeur local qui me dit que ce modèle est un modèle 2021, le modèle 2022 ne devrait pas sortir avant l’été de cette année…(la confiance n’excluant pas le contrôle (souriress)) confirmes-tu cette info ?
    A bientôt de te lire et merci encore du temps que tu passes à nous régaler et aussi à nous répondre.
    Bien cordialement
    Max

    1. Oui, c’est bien ça… Donc si tu trouves un modèle 2021 dans ta taille, n’hésite pas !
      le 2022 sera forcément différent et certainement équipé de l’ensemble Bosch Smart System avec sa batterie de 750 Wh… Ça peut donc changer certaines choses dans le comportement et la répartition des masses. A voir.

  13. Bonjour Chris, j’attends toujours ton appel, pour une petite sortie sur nos terrains du sud(barre de Cuers), quand est il selon toi de ce Moterra comparé au Game 10 de moustache pour un usage plutôt engagé dans ce type de terrain cassant? merci de ton retour, au plaisir de te lire!

  14. bonsoir super test comme d’habitude! intéresser par ce vttae mais sur la fiche technique il est indiqué 27.5p en taille S, il est possible de monter des roues 29p sur un taille S ? ca devrait pas poser problème vu que la géometrie reste la même sur toute les taille non ?

    1. Salut !
      Je ne suis pas convaincu que monter des roues de 29 pouces sur le S soit une bonne idée… Et Cannondale non plus !
      Le vélo a été conçu pour du 27,5 et ce n’est pas pour rien. Il sera largement aussi efficace avec ce diamètre de roues.
      Après, il est toujours possible de monter une roue de 29 à l’avant pour avoir un peu plus de précision et de confort en franchissement, mais à mon avis, ça reste du bricolage ! A +

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.