Essai du Rocky Mountain Instinct Powerplay Carbon 90 BC Edition 2021

Neige carbonique !

Neige carbonique !

Pour 2021, la grosse nouveauté de chez Rocky Mountain dans la gamme Powerplay, c’est l’arrivée d’un Instinct BC Edition avec triangle avant en carbone. Si l’on ajoute à cela le montage de la nouvelle fourche Fox 38 et d’un amortisseur Float X2 Factory, on constate que, dans cette version, l’Instinct se radicalise encore un peu plus… Est-ce devenu l’arme absolue pour une pratique Enduro ? Quels sont ses qualités et ses défauts ? Petit tour d’horizon.


Rocky Mountain Instinct Powerplay Carbon 90C Edition

  • Usage Enduro et compétition
  • Roues de 29 pouces
  • Débattement  160 AV / 155 AR
  • Cadre en carbone Smoothwall, triangle arrière en aluminium
  • Reach 431 mm et Stack 612 mm (en taille M), offset (déport de fourche) 44 mm
  • Motorisation Dyname 3.0 250 watts, 108 Nm
  • Batterie de 672 Wh
  • Console : non
  • Commande : iWoc Trio V3
  • Modes d’assistance : 3 (Eco, Touring, Turbo) + assistance à la marche
  • Système de réglages personnalisé via l’application e-bike motion téléchargeable sur smartphone
  • Pneus Maxxis Minion DHF/DHR II 29×2.50/2.40
  • Tailles (S, M, L, XL)
  • 1 modèle à 8 899  € (deux modèles en alu à 5 999 et 7 299 euros)
  • Poids vérifié : 24,04 kg (sans pédales, en taille M)
  • Disponibilité immédiate
  • Lien : bikes.com

On a déjà beaucoup parlé du Rocky Mountain Instinct Powerplay sur VTTAE.fr. Lors de l’essai du modèle de base en 140 mm de débattement, mais également à l’occasion de notre dossier sur les motorisations paru il y a un an, où nous avions choisi le BC Edition pour mettre en valeur le moteur Rocky Dyname 3.0.

Partant de là, vu qu’il vous est possible de replonger facilement dans un article passé et dans la mesure où le vélo n’a pas évolué radicalement en 2021, nous avons préféré parler de ce qui change réellement sur la version carbone de l’Instinct Powerplay BC Edition. Un VTTAE sportif, qui, pour un grand nombre de compétiteurs, fait partie des machines les plus adaptées pour qui désire se lancer dans le grand bain des courses d’Enduro en électrique (pour peu qu’il ne faille pas changer de batterie en cours…).

Avec le Lapierre Overvolt GLP2, c’est aussi le vélo qui se rapproche le plus du comportement d’un VTT sans moteur. Ce qui permet donc à l’enduriste souhaitant goûter aux joies de l’assistance au pédalage de le faire sans être dépaysé ni trop ressentir le poids embarqué supplémentaire que représente un bloc moteur et une batterie.

Ce qui change

C’est tout d’abord le poids du vélo, qui, avec son triangle avant en carbone, perd un petit kilo. Pour un modèle un peu lourd avec des accessoires et des pneus robustes, ça ne peut pas faire de mal !

Ensuite, on trouve la toute nouvelle Fox 38 Evol Grip2 Factory 2021 en 160 mm de débattement. Une fourche vraiment réussie, qui allie rigidité, sensibilité sur les petits chocs et excellent maintien dans la deuxième partie de sa course. Même si la 36 était déjà très performante, la 38 apporte forcément un plus pour les compétiteurs les plus exigeants, les plus rapides, mais aussi pour tous les pilotes qui pèsent plus de 85 kilos.

À l’arrière, la biellette de suspension a été optimisée. Celle-ci actionne un amortisseur Fox X2 Factory “longue course” de 155 mm de débattement, dont la configuration évolue en fonction de la taille du cadre et, donc, du poids du pilote.

Nous avons aussi noté que le petit boîtier qui était positionné en dessous de la potence a disparu et que le passage des câbles électriques est désormais parfaitement intégré.

Enfin, comme sur tous les derniers modèles de Powerplay, on trouve une motorisation qui passe de 80 à 108 Nm, avec toujours la batterie Li-ion de 672 Wh. Précisons aussi que la période de garantie sur les composants électriques passe de 24 à 36 mois.

Sur le terrain

Tout au long de ce test, j’ai eu l’occasion de rouler pratiquement dans toutes les conditions. La poussière et la chaleur, d’abord, puis la pluie et la boue et, enfin, plus récemment, la neige… De quoi se faire une vraie idée des capacités du Rocky Instinct Powerplay BC version carbone sur tous les types de terrains.

Comportement général

Avec sa très bonne répartition des masses et sa géométrie réussie (triangle avant carbone compact et bases de 443 mm), l’Instinct Powerplay BC Edition est un VTTAE particulièrement maniable. Et si son grand frère l’Altitude avait parfois tendance à se cabrer dans les montées très raides, ce n’est plus du tout le cas avec ce modèle – y compris en taille M. En tout cas, au niveau de la précision dans le maintien de la trajectoire et du franchissement des obstacles sur terrain cassant, l’efficacité des roues en 29 pouces de diamètre est indéniable. Et même si, après la mise à jour 2021, la puissance et le couple du moteur Dyname 3.0 sont assez impressionnants, le vélo est suffisamment stable et bien équilibré pour ne pas désarçonner son pilote.

Bref, en montée, l’Instinct fait partie des VTTAE les plus efficaces avec le Lapierre Overvolt GLP2, le Moustache Samedi Trail et le Specialized Turbo Levo. Un critère à prendre en compte au moment de l’achat d’un nouveau vélo, tout en sachant que les 108 Nm disponibles sont forcément plus énergivores que les 85 de la concurrence… Mais ça, nous en reparlerons plus loin.

Un véritable VTTAE d’Enduro

L’an dernier, nous avions déjà noté que le BC Edition en aluminium était une véritable arme en descente. Son comportement joueur, vif et maniable ne l’empêchant jamais de se montrer à l’aise dans les portions rapides et les grandes courbes où sa tenue de piste fait des merveilles. En 2021, avec un triangle avant en carbone, on sent bien qu’il y a du progrès du côté de la rigidité, mais ce n’est jamais au détriment du confort.

En effet, l’Instinct Powerplay BC Edition de l’an dernier étant monté avec une fourche Fox en 36 de diamètre, il est difficile de savoir si ce n’est pas la nouvelle 38 qui rend le comportement plus vif et accroît la rigidité du train avant, ou si c’est bien le carbone qui joue un rôle prépondérant…

Quoi qu’il en soit, c’est clairement la qualité des suspensions et le montage de pneumatiques adaptés (Maxxis Minion DHF et DHR Double Down) qui permettent d’obtenir un comportement à la fois précis et sécurisant. Une sensation de sécurité, de stabilité et d’accroche sur tous les types de terrain que l’on est parfois loin d’avoir sur certains VTTAE en carbone. Surtout lorsque l’on sillonne les terrains cassants et très pierreux du Sud de la France !

En tout cas, ce qui est intéressant, c’est que si l’on décide de régler les suspensions un peu fermes, il y a vraiment de quoi attaquer dans les spéciales en compétition. Mais en revanche, si l’on assouplit légèrement l’ensemble, cet Instinct Powerplay BC Edition pardonne énormément les erreurs et permet de descendre assez vite en toute sécurité. Sans pour autant faire de compromis, on a donc un VTTAE qui convient à tous les types de pratiquants. Du compétiteur au randonneur sportif. Et ça, c’est suffisamment rare pour le souligner.

Motorisation et autonomie

Sur les modèles Powerplay 2021, le moteur Dyname 3.0 bénéficie d’une nouvelle mise à jour qui offre encore davantage de couple. Cela permet – entre autres – de bénéficier d’une assistance au pédalage plus importante sans être obligé d’appuyer trop fort. Le revers de la médaille, c’est que l’autonomie diminue considérablement et s’avère moins importante que sur l’Instinct BC Edition de l’an dernier… Et comme le vélo est encore plus typé enduro compétition, avec des pneus Maxxis Minion DHF à l’avant et DHR II à l’arrière, tous les deux en version Double Down renforcée et un amortisseur Fox DX2 nettement plus sensible, il faut compter environ entre 10 et 20 % d’autonomie en moins.

Cela fait quand même beaucoup et même en paramétrant les trois modes (Eco, Touring, Turbo) légèrement à la baisse (30 %, 60 % et 90 % d’assistance), il suffit de peser plus de 80 kg et que la température descende au-dessous de 5 degrés pour que l’autonomie baisse encore davantage. En effet, sur le Rocky, la batterie nous a semblé subir davantage le froid que celles de certaines autres marques et perd ainsi malheureusement quelques pourcents qui s’avèreraient pourtant bien utiles vu les circonstances…

Ainsi, au cours de plusieurs sorties hivernales – dont quelques-unes dans la neige – je me suis retrouvé avec le voyant rouge qui clignote (signe que la batterie passe en mode “survie”) en ayant parcouru seulement une petite quarantaine de kilomètres et grimpé 1 000 et quelques mètres de dénivelé positif. Pour un accu de 672 Wh, j’avoue que c’est tout de même assez décevant… Précisons toutefois qu’il est toujours possible de revenir à l’ancienne mise à jour nettement moins énergivore. Et là, on retrouve des valeurs bien plus proches de celles de la concurrence.

Qu’en penser ?

Chez Rocky Mountain, la gamme Powerplay s’est étoffée au fil des années. Et si l’Instinct en 29 pouces est apparu un peu plus tard que l’Altitude, la base reste cependant la même et a fait largement ses preuves.

En tout cas, sur le sec, dans la boue comme dans la neige, notre Instinct Powerplay Carbon 90 BC Edition a parfaitement tenu ses promesses. Grâce à ses caractéristiques légèrement différentes, on peut même dire qu’il est devenu encore meilleur en descente.

Une machine de compétition pointue et chère, certes, mais pourtant loin d’être exclusive et qui, grâce à sa géométrie réussie et son excellente répartition des masses, peut s’enorgueillir d’être devenue une référence sur le marché du VTTAE sportif. Un sacré vélo de montagne qui ne peut que séduire l’enduriste désireux de passer à l’électrique.

Alors certes, le Rocky Mountain Powerplay existe maintenant depuis cinq ans et il y a de fortes chances pour que les différents modèles évoluent dès 2022… Mais en attendant, il a encore de très beaux restes !

Points forts

+ Géométrie

+ Excellente répartition des masses

+ Aptitude en descente

+ Caractère joueur

+ Suspensions

+ Look

Points faibles

Autonomie

Motorisation exigeante pour la transmission

Batterie non démontable

Vis-à-vis de la concurrence ?

Il va sans dire qu’en ce qui concerne la vivacité, le côté joueur et le plaisir de pilotage, le Lapierre Overvolt Carbone GLP2 Team place lui aussi la barre très haut… Que c’est un VTTAE capable de plaire également aux descendeurs les plus exigeants qui viennent de l’Enduro en musculaire, sans pour autant se priver des qualités indispensables que l’on attend d’un modèle à moteur dans les montées ou les franchissements. Comme le Rocky Instinct Powerplay, il est aussi bon en descente qu’en montée, aussi amusant qu’efficace.

Pour rivaliser avec ces deux-là, je ne vois guère ensuite qu’un Orbea Wild FS, un Santa Cruz Bullit CC, un Moustache Game ou, éventuellement, un Norco Sight VLT pour leurs aptitudes en descente et leur zeste de polyvalence…

Sans oublier, bien sûr, le Specialized Turbo Levo (moins typé Enduro) pour la sensation de légèreté, sa vivacité au pédalage ainsi que pour ses capacités en montée. Mais là, malheureusement, au niveau du rendement, le Rocky est un peu trop lourd et “collé” au sol pour faire jeu égal avec le Spé… Surtout lorsque le moteur est coupé.

Place à l’action sur les sentiers enneigés du Var !

  1. Salut Chris,

    Merci, super test (comme d’habitude, suis-je tenté d’écrire, sans pour autant vouloir banaliser !).
    Et ça y est, enfin : la petite vidéo qui va bien, intégrée à l’article.
    Et quelle vidéo : une rencontre au sommet, rocky et rocky (plutôt que dupont et dupont), le petit jeu de mot qui va bien(dommage que ce ne soit pas en testant l’altitude … on a frôlé le génie!) et le dépaysement en mode paradis blanc (il ne manquait qu’un fond de Michel Berger, un peu à contre-emploi il est vrai).

    De quoi tenir en attendant l’avalanche de nouveautés 2021 … ou pas ? Et sinon, à quand un petit ‘match comparatif’ de VTTAE ?

  2. ayant raté mon coup, je finis par une question, en mode post-doublon :
    – Je suis vraiment curieux de voir ce qu’un comparatif entre le RM, un KTM prowler et le nouveau Fantic enduro donnerait !

  3. Salut Chris,
    Merci pour la présentation. Cela me pose quelques questions.
    -Doit-on deduire que la tendance (commerciale) “+ de batterie +de couple” s’essouffle quand je lis l’autonomie dans le test?
    -Alors qu’un levo SL tient 70km avec 1500m de D+ (tester perso). Le rapport poid/puissance pour celui qui apprecie le vttae sportif ne semble pas en faveur du Rocky instinct? Le programme du SL ou le couple n’est pas le même évidement. Mais d’autres vttae approchent avec des rapports poids puissance intéressant comme Siryon de Forestal.
    -Enfin tu compares le Rocky au GLP2 developé par Nicolas Vouilloz. Le GLP2 a fait largement ses preuves mais la facture n’est pas la même. 8890€ pour une architecture refondue en 2022? Contre le GLP2 team (tout haut de gamme) 8490€ 21,35kg avec une 2ème batterie comme tu l’indiques dans ton article de janvier?

    CQFD…

    A+

    Xavier

  4. Bonjour Chris,
    oui tout-à-fait il ont encore de très beaux jours les Rocky Powerplay avec moteur Dyname 3.0 … le mien (Altitude Powerplay) qui date d’Oct 2017 devait probablement être un des tous premiers! … cependant, je n’étais pas du tout au courant de cet update de firmware moteur augmentant encore son couple, je m’abstiendrai de le faire installer, car je trouve très sincèrement qu’il n’en a pas besoin du tout, il est déjà assez coupleux et puissant comme cela, surtout si c’est pour perdre au niveau de l’autonomie, dont je ne me suis jamais plaint même avec une batterie de 632 Wh installée dans les premiers modèles. Tu as oublié de préciser (ça peut être intéressant) que la batterie d’appoint “Overtime Pack” n’est compatible qu’avec la taille XL de ce vélo Instinct Powerplay Carbon Edition (il me semble en tout cas).

  5. BJ un essai du nouveau Canyon Torque on 9?
    ok en alu, ok en 27.5+ ok batterie de 504wh mais ….6300e avec une autre batterie de 504wh du Fox factory grip2 en 38 de 180mm + amorto x2 de 175mm et new “moteur” EP8..imbattable! vite un essai
    Merci

  6. Je vois pas comment on peut comparer ce tank de 29 pouces de 24 kg avec l’agilité et l’équilibre d’un glp2 à 19.5 kg !
    C’est pas du tout la même répartition des masses avec la batterie intégrée et le poids sur l’avant. Pour l’instant y’a aucun bike qui supporte la comparaison avec le glp2 !

  7. Eh bien moi, je ne vois pas comment on peut être aussi catégorique dans ses commentaires !
    Si vous aviez passé autant de temps que moi sur un Rocky et un GLP2 – en descente, je précise – vous auriez constaté que pour un “tank”, l’Instinct Powerplay BC s’en sort plus que bien… Pour moi, le GLP2 est une référence d’aujourd’hui en enduro VTTAE et le Rocky Powerplay (Altitude ou Instinct) un pionnier d’hier qui a encore de très beaux restes ! Alors ne vous en déplaise, je persiste et signe dans mon analyse et ma comparaison entre les deux vélos.

  8. Bonjour à tous,
    JPP, il ne suffit pas d’avoir le vélo de Vouilloz pour être le meilleur. Comme tout, c’est à relativiser. Pour avoir essayé les deux, je rejoins Chris dans son jugement. Ils sont très proches. Ce n’est qu’une question de ressenti qui amènera à choisir l’un ou l’autre. Le design, le moteur, le budget etc rentrent en ligne de compte aussi. Perso j’ai une préfèrence pour le Lapierre, mais le moteur démoniaque du rocky ne laisse pas indifférent.
    Bon ride à toutes et tous.

    1. Très proche, c’est une blague ! Je pense qu’il faut revoir vos critères de comparaison déjà en terme de poids, taille de roues, géométrie et vivacité. Je veux bien comparer ce power play au glp1 car ils sont de la même génération et encore car la répartition des masses n’a rien à voir. Avec le glp2 on a sauté une génération de bike et le Rocky de conception ancienne ne peut supporter la comparaison. Mais c’est vrai que les vélos américains sont tellement mieux !

      1. Euh, c’est Canadien Rocky Mountain…
        Après, pour avoir un altitude carbone de 2019, le poids du vélo dans les descentes ne se fait pas sentir. C’est super joueur, vif. et en montée, une fois le mode d’emploi compris (bien sur le bec de selle), on monte (presque) n’importe quoi.
        Un régal ces Rocky !

  9. Bonjour Chris. Super article qui vient compléter la vue d’ensemble que tout amateur a envie d’avoir pour faire le bon achat ! A quand un comparateur VTTAE comme chez les musculaires de Fullattack ? Est-ce que d’autres essais “majeurs” sont dans les tuyaux ? (commencal AM/TR, YT, CANYON,…)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *